sept 142012
 

Une forêt éphémère dans Paris

Dans le cadre de l’Année Internationale des Coopératives et des Journées Européennes du Patrimoine, France Bois Forêt, interprofession nationale de la filière bois-forêt, organise un évènement grand public, en partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF) et l’Union de la Coopération Forestière Française (UCFF) : la création d’une forêt éphémère sur la place du Palais Royal, du 15 au 23 septembre 2012.

L’événement, placé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt intègre une dimension pédagogique puisque les visiteurs pourront découvrir la forêt, ses essences, ses métiers mais aussi les utilisations du bois dans notre quotidien, ainsi qu’une dimension ludique, avec des animations et des ateliers proposés pendant toute la semaine.

La forêt éphémère, un événement éco-responsable
Composée de plus de 15 000 plants dont 350 grands arbres, la forêt éphémère fera découvrir une multitude d’essences aux visiteurs, telles que le bouleau, le chêne, l’érable, le châtaignier, le frêne, le noisetier, le hêtre, le cèdre ou encore le pin maritime, à découvrir au fil d’un parcours pédagogique. Les agents de l’Office National des Forêts apporteront des précisions et conseils sur les métiers et l’usage du bois dans notre quotidien.

A l’issue de l’événement, tous les végétaux seront réintroduits en forêt dans le cadre d’un programme de reboisement. De même, France Bois Forêt s’engage à « compenser carbone » l’ensemble de l’organisation de l’événement en soutenant les opérations de reboisement engagées par ForestAvenir en région PACA (participation à une nouvelle plantation multifonctionnelle et à sa gestion durable). Continue reading »

mar 162012
 

Nina L'Elixir, vitrine du Ministère de la Culture, Palais Royal Paris 1er (75)

Réinterprétation sensuelle et sophistiquée de l’Eau de toilette Nina, Nina L’Elixir est présentée dans une pomme transparente, symbole emblématique de la marque Nina Ricci.

Cette fragrance est décrite comme intense, gourmande, féérique et pétillante. Elle a été créée par Olivier Cresp, maître parfumeur chez Firmenich.

Nina L’Elixir allie l’élément central de l’eau de toilette Nina, la pomme d’amour, à de nouveaux ingrédients. La note de tête reste pétillante grâce au citron de calabre et au citron vert. Le cœur, gourmand, se voit enveloppé de jasmin et de fruits rouges pour plus de féminité et d’impertinence. La note de fond se pare d’ambre pour une fragrance sensuelle et envoûtante qui séduira des princesses modernes, charmantes et mutines.

Nina L'Elixir, vitrine du Ministère de la Culture, Palais Royal Paris 1er (75)

Le flacon en forme de pomme de ce parfum de Nina Ricci est directement inspiré du célèbre flacon de Fille d’Eve, imaginé par Robert Ricci et Marc Lalique en 1952. Mais il présente un dégradé de couleur allant du transparent au fuchsia. Le flacon de Nina L’Elixir se pare aussi de feuilles d’or recouvrant les contours de la pomme. Continue reading »

juil 312011
 

D’une année à l’autre, le jardin du Palais-Royal se pare de couleurs et de fleurs différentes. Cette année, le jaune acide et le rouge vif réveillent les massifs de roses, d’anémones du Japon et de dahlias aux teintes plus douces.

Fleurissement estival du jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75)

Fleurissement estival du jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75), 26 juillet 2011, photo Alain Delavie

Labellisé « Jardin remarquable », le jardin du Palais-Royal s’étend sur 20 850 m² dans le 1er arrondissement de Paris.

Le jardin fut décidé par le cardinal de Richelieu pour ornementer le Palais-Royal et fut réalisé par Pierre Desgotz, le jardinier du roi. La palais et le jardin ont été légués à Louis XIII à la mort du cardinal et la famille royale s’y est installée. Le jardin a été modifié sous Charles X pour lui donner son aspect actuel avec les galeries et les tracés des allées.

Pelouse et plate-bande fleurie du jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75)

Pelouse et plate-bande fleurie du jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75), 26 juillet 2011, photo Alain Delavie

Quatre doubles rangées de tilleuls taillés en marquise plantés dans les années 1970 et des marronniers rouges plantés en 1910 (au Nord du jardin) ombragent les allées du jardin du Palais-Royal, aux côtés de 466 autres arbres.

Dahlias et rosiers, fleurissement estival du jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75)

Dahlias et rosiers, fleurissement estival du jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75), 26 juillet 2011, photo Alain Delavie

Un bassin central déploie ses jets d’eau en forme d’éventail vers deux vastes pelouses bordées de massifs fleuris redessinés par le paysagiste Mark Rudkin.

Rosiers et statue Le charmeur de serpent (Adolphe Thabard) dans le jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75), 26 juillet 2011, photo Alain Delavie

Rosiers et statue Le charmeur de serpent (Adolphe Thabard) dans le jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75), 26 juillet 2011, photo Alain Delavie

 

D’élégantes statues en marbre (le Charmeur de Serpent, par Adolphe Thabard -1875-, et Le Pâtre et la Chèvre, par Paul Lemoyne -1830-) semblent s’élancer vers les pilastres cannelés et les chapiteaux corinthiens dont l’architecte Victor Louis (1731-1811) a habillé les magnifiques édifices qui entourent le jardin. Pierre Fontaine (1762-1853) réalisa les ailes de Montpensier et de Valois.
Continue reading »

juin 022011
 

À l’occasion de Rendez-vous aux jardins, le Ministère de la Culture et de la Communication installe au cœur de Paris, dans le domaine historique du Palais-Royal, un jardin nourricier éphémère du 28 mai au 5 juin 2011.

Avec le soutien du paysagiste Mark Rudkin, un jardin nourricier éphémère s’installe dans les jardins du Palais-Royal, restaurés par ses soins dans les années 1990.

Ce potager conçu par l’artiste Jill Armain est constitué d’une série de parcelles, composées de 10 grands bacs (4 m x 0,9 m), regroupées en larges bandes de part et d’autre du grand bassin, afin de permettre aux visiteurs de déambuler et de découvrir aisément une cinquantaine de légumes, fruits, plantes aromatiques…

Chacune de ces bandes sera plantée selon la méthode de jardinage dite « en carré ».
Points de repères pour les visiteurs, quatre grandes corbeilles marquent les quatre coins cardinaux du Palais-Royal, afin de les orienter vers le bassin.

Cette installation éphémère, résolument discrète pour ne pas troubler la quiétude de cet espace unique, au centre de Paris, se veut aussi généreuse et solidaire. Le Ministère de la Culture et de la Communication et ses partenaires ont ainsi souhaité offrir les plantes du jardin à l’association caritative Jardins et Santé, dont l’objectif est de financer des bourses de recherche clinique sur les maladies cérébrales et de financer la création, la réhabilitation, et le développement de jardins à but thérapeutique en milieu hospitalier, en maisons de retraites ou en instituts médico-éducatifs. La vente effectuée par les bénévoles de l’association aura lieu le dimanche 5 juin 2011, à partir de 5h00.

avr 032011
 

Un grand nombre des variétés de roses de Noël (hybrides d’Helleborus niger) et d’hellébores d’Orient donnent une floraison superbe quand elle s’épanouit, mais aussi quand elle se fane. Comme le prouve cet hellébore inconnu photographié dans le jardin du Palais-Royal (Paris 1er).

Floraison longue durée des hellébores hybrides

Fleurs fanées d'hellébore hybride, Jardin du Palais-Royal, Paris 1er (75), fin mars 2011, photo Alain Delavie

Les fleurs devaient être blanches avec des larges macules pourpre. Peu à peu elles se sont teintées de vert en fanant et pendant la formation des fruits (au coeur des corolles). L’alliance du vert pomme et du pourpre est particulièrement réussie je trouve. Une très belle fin…

déc 302010
 

Le Centre International d’Art Verrier (CIAV) expose deux collections de boules en verre soufflé dans les vitrines du Ministère de la Culture et de la Communication, sous la galerie qui borde le jardin du Palais-Royal (Paris 1er). Magique !

Décorations de Noël au Palais-Royal

Boules de Noël en verre soufflé, ligne traditionnelle et traditionnelle revisitée, CIAV au Ministère de la Culture et de la Communication, Paris 1er (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

La ligne traditionnelle se compose de sujets anciens réédités. La ligne traditionnelle revisitée est directement inspirée des objets soufflés localement dans le passé, enrichis par de nouveaux coloris ou décors. Continue reading »