août 222010
 

Haut lieu des décorations florales estivales dans Paris, la vallée des fleurs du parc floral de Paris est composée d’immenses parterres fleuris, d’une profusion exceptionnelle. Chaque année le spectacle est différent et permet de piquer plein d’idées pour ses massifs ou ses potées d’été.

Fleurs d'été

Décorations florales estivales autour du grand bassin du Parc floral de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Le grand bassin qui se trouve au pied du Delta où se déroulent de nombreux spectacles est longé par d’immenses parterres et bordures généreusement fleuris.

Fleurs d'été

Massif de rudbeckias et d'amarantes, décorations florales estivales du Parc floral de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Cette année, une partie des massifs et des plates-bandes est parée de couleurs chaudes et lumineuses où le jaune domine, avec des touches de rose vif et de rouge. Continue reading »

août 022010
 

Malgré les périodes sèches, les althéas (Hibiscus syriacus) ne cessent de fleurir dans Paris. Arbustes à floraison estivale par excellence, ils déploient leurs grandes fleurs simples, semi doubles ou doubles dans les jardins et parcs parisiens. J’ai craqué sur les bleus…

Arbuste à floraison estivale

Althéa à fleurs bleues (Hibiscus syriacus 'Oiseau Bleu'), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

La variété la plus courante des althéas à fleurs simples bleues est ‘Oiseau Bleu’. C’est une obtention de Maurice Croux à Chatenay-Malabry (92). Elle a été créée en 1950. Les fleurs se parent d’un bleu doux un peu mauve avec un coeur poupre. Une des rares fleurs d’été bleues.

Et maintenant, quelques photos…

Continue reading »

juin 272010
 

Fidèles au rendez-vous du mois de juin, les grandes roses trémières dressent leurs immenses hampes de fleurs dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75). En crème, jaune, rose, rouge ou pourpre presque noir, les chandelles fleuries offrent un joli spectacle dépaysant au coeur de la capitale.

Plante vivace à grand développement

Roses trémières dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Plante vivace à grand développement

Roses trémières dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Plante vivace à grand développement

Roses trémières dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Fleur vivace à grand développement

Roses trémières dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Fleur vivace à grand développement

Roses trémières dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Fleur vivace à grand développement

Roses trémières dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Fleur vivace à grand développement

Roses trémières dans le parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Une belle palette de coloris en attendant que les fleurs d’été soient suffisamment épanouies et prennent le relais.

Pensez à commencer dès maintenant les semis de roses trémières (Alcea rosea) pour avoir des jeunes plants bien développés en septembre, moment où il faut les planter à leur place définitive. Vous trouvez dans le commerce des variétés à fleurs simples (comme celles montrées en photos) ou à fleurs doubles. L’idéal est de semer les graines assez grosses directement dans des godets, car les plants supportent mal la transplantation. Vous pouvez aussi parsemer ici et là des graines dans les endroits de votre jardin ou terrasse où vous aimeriez voir pousser ces immenses plantes vivaces.

La nature gagne sur la ville

Semis spontané de rose trémière dans une allée du parc de Bercy (Paris 12e, 75), juin 2010, photo Alain Delavie

Comme le démontre ce semis spontané superbe implanté dans une des allées qui longent le potager du parc de Bercy, les graines de rose trémière arrivent à germer dans des endroits les plus improbables. Il faut tenter…

juin 152010
 

Certains talus ombragés du parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e) sont tapissés de digitales, actuellement en pleine floraison. Le visiteur passant en contrebas des talus, il peut plus facilement admirer ces belles fleurs aux allures de sauvageonnes.

Fleur printanière pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

Fleurs printanières pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

Ce tapis de digitales est entouré d’un grillage qui empêche d’accéder aux fleurs et de les toucher. Protection pour les préserver des passants peu soucieux des plantes ou pour empêcher tout contact avec ces plantes dont les feuilles et les fleurs sont toxiques ? Peut-être les deux…

Fleurs printanières pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

C’est qu’elles sont belles ces grandes hampes florales avec leurs grosses fleurs en clochette retombante… Bien visibles car en hauteur par rapport à l’allée et au promeneur.

Fleurs printanières pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

En blanc, en rose, en violine, en mauve et même en jaune. Une belle palette de coloris pastel.

Fleur printanières pour coins ombragés et frais

Digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

Avec les grands ifs et autres conifères qui surplombent les grandes hampes florales, on se croirait presque dans un coin perdu de montagne… Et non pas au coeur du dix-neuvième arrondissement en plein Paris.

sept 082008
 

Félicien Lesec vous fait découvrir les arbres des grands parcs urbains de Paris, Strasbourg et Vichy dans trois petits guides.Chaque guide propose de façon synthétique et ludique la découverte des arbres précieux d’une sélection de parcs dans chacune des trois villes. À Paris, ont été retenus le parc Monceau, le Jardin du Luxembourg et le parc des Buttes-Chaumont.
Chaque guide propose le plan des parcs avec la localisation des essences décrites avec une approche ethnobotanique, qui permet au lecteur de découvrir chacun des arbres par son étymologie, son origine, son habitat, ses histoires et anecdotes, ses utilisations. Des photos permettent aussi d’identifier l’arbre en mettant en évidence ses particularités.
Infos pratiques :
Collection « Les arbres vous guident », Éditions Altissima, disponible sur internet, sur le site Les arbres vous guident

mar 302008
 

Et n’oubliez pas que ce week-end, les arbres de Paris sont à la fête !
Le soleil étant au rendez-vous, c’est le moment de les découvrir, encore sans feuille, mais si beaux et majestueux …