juil 022010
 

Résistant à la pollution et tolérant à la sécheresse, le savonnier (Koelreuteria paniculata) forme un petit arbre aux feuilles très découpées qui se couvrent de grandes panicules de petites fleurs jaune vif au début de l’été. Un petit arbre qui intrigue au détour d’une rue en ville, comme ce sujet photographié dans l’avenue Adrien Hébrard (Paris 16e).

Arbre à fleurs dans la ville

Savonnier en pleine floraison, rue Adrien Hébrard, Paris 16e, juin 2010, photo Alain Delavie

Arbre à fleurs dans la ville

Savonnier en pleine floraison, rue Adrien Hébrard, Paris 16e, juin 2010, photo Alain Delavie

Cet arbre exotique de la famille des Sapindacées est originaire des Antilles, de la Chine, du Japon et de la Corée. Il a été découvert par d’Incarville en 1750 et introduit en France en 1789 à l’arboretum Louis-de-Vilmorin, à Verrières-le-Buisson (91), au Sud de Paris.

Il peut atteindre de 12 à 15 mètres de hauteur, mais il reste souvent plus petit, ne dépassant pas 6 à 8 mètres. Sa croissance est rapide. Sa ramure prend la forme d’un dôme étalé. Les fleurs, à quatre pétales jaunes, se forment à l’extrémité des rameaux en panicules de forme conique de 20 à 40 centimètres de longueur.

Arbre à fleurs en ville

Grandes panicules de fleurs jaunes du savonnier, juin 2010, photo Alain Delavie

Sa belle floraison d’été lui a valu le surnom de « mimosa d’été », même s’il n’appartient pas du tout au même genre et à la famille des mimosas.

Arbre à floraison estivale

Grande panicule de fleurs jaunes du savonnier, juin 2010, photo Alain Delavie

L’écorce et le fruit contiennent de la saponine qui est utilisée pour faire du savon naturel en Asie. On fait des chapelets avec les graines rondes et noires contenues dans les fruits volumineux et renflés qui évoquent des petits ballons.

mai 272010
 

L’exposition « Regards sur la biodiversité », organisée par la Ville de Paris au Parc de Bagatelle (Bois de Boulogne), se déroulera du 28 mai au 31 octobre 2010.

L’exposition « Regards sur la biodiversité » est avant tout un hymne à la nature et à sa beauté, célébré par quelques grands témoins. Le rôle de la biodiversité dans l’équilibre planétaire et la prise de conscience de notre génération face aux dangers qui la menacent, sert d’introduction aux thèmes abordés et emmène vers les parcours dans Paris et extra muros. La promenade est traitée de façon différente selon qu’il s’agit du Trianon (pourquoi 2010 année de la biodiversité et importance des enjeux) ; la cour d’honneur (trame bleue/trame verte sur le territoire parisien) ; la Galerie côté seine (les enjeux sur le territoire parisien, projections, animations et oeuvres des écoliers parisiens) ; le Parc (artistes, enfants, paysagistes, photographes, apportent leur regard personnel sur le thème). L’ensemble du parcours est une invitation à regarder la nature et les formes de vie qui nous entourent. Le propos tenu dans le Trianon, renvoie vers la cour d’Honneur et le parc, le parc vers le Bois de Boulogne, et le Bois vers Paris, à l’image d’un vaste jeu de piste auquel on invite tous les parisiens à participer.

Cette exposition est l’occasion de découvrir une partie de l’exposition Vital Végétal conçue par l’association Plante & Planète. Plante & Planète présente l’arnica (Arnica montana), le palo santo (Bursera graveolens) et le chengal (Neobalanocarpus heimii) : ces 3 plantes servent de support à une meilleure compréhension des enjeux de la biodiversité et du lien de l’homme à son environnement.

Parc de Bagatelle,
route de Sèvres à Neuilly,
Bois de Boulogne,
75016 Paris.
Métro ligne 1, station Pont-de-Neuilly, puis bus 43 (arrêt, place de Bagatelle),
Métro ligne 1, station Porte-Maillot, puis bus 244 (arrêt, Bagatelle-Pré-Catelan).

Du 28 mai 2010 au 31 octobre 2010.
De 9 h 30 à 20 h, sauf en octobre : de 9 h 30 à 18 h.