oct 082010
 

Le promeneur qui parcourt le cimetière de Montmartre passe rarement sans en rencontrer un. Car les matous sont nombreux dans cet espace de souvenirs et de recueillement. Je me suis amusé à en photographier un, puis deux, puis trois…

Le rendez-vous des chats de la Butte Montmartre

Gros chat grignotant une herbe dans une jardinière d'hortensia, cimetière de Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Le rendez-vous des chats de la Butte Montmartre

Gros chat grignotant une herbe dans une jardinière d'hortensia, cimetière de Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Tant qu’on ne s’approche pas trop, les chats restent tranquilles, imperturbables, en vous fixant de leurs prunelles vertes ou dorées. D’un oeil parfois apeuré ou distant.

Le rendez-vous des chats de la Butte Montmartre

Chat noir sur le toit d'une tombe, cimetière de Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Le rendez-vous des chats de la Butte Montmartre

Chat noir sur le toit d'une tombe, cimetière de Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Tous ces chats en liberté sont bien en chair, ils semblent en pleine forme.

Le rendez-vous des chats de la Butte Montmartre

Chat noir escaladant un mur de plantes grimpantes, cimetière de Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Ils se faufilent partout, sautant d’une tombe à l’autre ou galopant entre les tombeaux.

Le rendez-vous des chats de la Butte Montmartre

Chat de gouttière dans le cimetière de Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Mais beaucoup se laissent surprendre en flagrant délit de sieste.

Le rendez-vous des chats de la Butte Montmartre

Chat angora dans le cimetière de Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

L’endroit est tranquille, pas trop de bruit ni de voiture, les voisins sont silencieux (sic !). En fait ce sont les touristes et les badauds qui viennent déranger la gente féline dans la journée. Et qui doit s’en donner à coeur joie le soir venu, quand les portes du cimetière sont fermées pour la nuit.

Pour découvrir d’autres photos de ces chats ou de ceux qui vivaient dans les lieux auparavant, voici quelques sites à visiter :
Les chats du cimetière de Montmartre
Montmartre secret

oct 072010
 

L’automne est là, mais oui, mais oui ! J’en veux pour preuves ces quelques photos prises dans la capitale ces derniers jours.

Feuillage d'automne dans Paris

Arbre en parure d'automne, avenue d'Italie, Paris 13e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Feuillage d'automne dans Paris

Arbre en parure d'automne, avenue d'Italie, Paris 13e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Je n’ai pas reconnu l’espèce, si quelqu’un a une idée…
Mais quittons le 13e arrondissement pour nous retrouver dans Montmartre.

Feuillage d'automne dans Paris

Vigne vierge aux couleurs automnale, avenue Junot, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Continue reading »

oct 062010
 

C’est une de ces toutes petites ruelles improbables où tout parisien rêve d’habiter, petit havre de calme et de verdure, au coeur de la capitale, mais suffisamment isolé du brouhaha de la rue et du flot des touristes. Il faut passer devant le portillon bleu pour apercevoir ce coin de campagne urbaine.

Coin secret de Paris

7 rue Girardon, 75018 Paris, octobre 2010, photo Alain Delavie

De la rue, rien ne laisse présager de ce qui se trouve derrière ce charmant portail bleu… Une des nombreuses surprises que réserve la Butte de Montmartre à celui ou celle qui prend le temps de sortir des circuits les plus touristiques.

Coin secret de Paris

7 rue Girardon, 75018 Paris, octobre 2010, photo Alain Delavie

Minuscule ruelle certes, mais suffisamment large pour permettre quelques belles potées et des arbustes.

Coin secret de Paris

7 rue Girardon, 75018 Paris, octobre 2010, photo Alain Delavie

Et même un figuier !

Coin secret de Paris

7 rue Girardon, 75018 Paris, octobre 2010, photo Alain Delavie

Paris côté cour, Paris côté jardin…

oct 052010
 

Les plantes exotiques sont fréquentes dans Paris où les palmiers côtoient à longueur d’année les oliviers, les lauriers roses ou les jasmins étoilés. Mais les bougainvilliers sont plus rares, surtout les sujets bien fleuris. Et pourtant, au hasard d’une balade dans Montmartre dimanche dernier j’ai découvert une belle potée, parée de bractées empourprées.

Plante exotique dans la capitale

Potée de bougainvillier, rue Juste Métivier, Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Bien installé dans une superbe poterie au motif floral, ce pied de bougainvillier a trouvé un emplacement protégé, certainement très chaud quand le soleil veut bien briller et réchauffer le mur. Est-ce un achat récent ou une potée installée là depuis longtemps, je ne sais pas. Mais elle fait sont effet.

sept 262010
 

En ce week-end de fête des jardins, je vous propose de découvrir un jardin parisien créé en 2005 et installé le long de la Petite Ceinture dans le 18e arrondissement de Paris : le jardin de la rue du Colonel Manhès.

Jardin parisien le long de la Petite Ceinture

Jardin de la rue du Colonel Manhès, Paris 18e, photo Alain Delavie

Il faut chercher la rue qui est bien cachée et pas toujours visible dans les plans. Le jardin est tout en longueur, il s’étire le long de la Petite Ceinture située juste derrière les plantes et les grillages.

Jardin parisien le long de la Petite Ceinture

Jardin de la rue du Colonel Manhès, Paris 18e, photo Alain Delavie

Ce jardin a été acquis auprès de Réseau Ferré de France. Conçu pour devenir la promenade familière des riverains, il court de la rue Pouchet au square Boulay-Level. Il participe à la réhabilitation, voulue par la Ville de Paris, des friches ferroviaires sur le parcours de l’ancienne Petite Ceinture. Cet espace contribue à favoriser la biodiversité naturelle en ville. Les paysagistes de la Ville de Paris ont opéré une métamorphose : sur le bas-côté de la voie ferrée, longeant la Petite Ceinture, ils ont fait une véritable halte pour les amoureux de la nature. Mais ce qui retient l’attention, dans ce paysage recomposé à l’ombre des talus du chemin de fer, c’est surtout la variété des essences et des senteurs.

Deux principes de végétalisation ont été retenus : les haies persistantes forment un dessin au sol, dont les lignes directrices s’harmonisent avec les bâtiments alentours, et le grand nombre des plantes offre une gamme renouvelée de couleurs et de textures.
Près de soixante-dix espèces différentes sont représentées, de la plante vivace au petit arbre en passant par les bulbes, les bambous et les végétaux taillés. Disposés non seulement en fonction de leur port mais de l’exposition au soleil, ils contribuent à donner à ce jardin un aspect homogène et diversifié.
Comme, techniquement, il était impossible de planter des essences à fort développement, la verticalité a été donnée par la présence de bambous.
Les haies taillées comprennent des houx, des troènes et des charmilles qui donnent une ambiance intime.
L’autre jolie idée des concepteurs est d’avoir utilisé des traverses en bois rappelant celles du chemin de fer, pour marquer le cheminement des promeneurs à certains endroits. Ainsi, chacun, désormais, peut rêver d’école buissonnière entre les acanthes et les bosquets de charmille.

Jardin parisien le long de la Petite Ceinture

Jardin de la rue du Colonel Manhès, Paris 18e, photo Alain Delavie

Continue reading »

fév 092010
 

Décidément l’hiver n’en finit pas ! Après les quelques jours bien trop courts de redoux, voici une nouvelle vague de froid qui a apporté un peu de neige et par endroit du verglas en région parisienne et sur Paris.

Froid et neige sur Paris

Neige sur le feuillage d'un bambou, square Rachmaninov (Paris 18ème), 9 février 2010, photo Alain Delavie

Joli paysage que les bambous recouverts d’une mince pellicule de neige dans le square Rachmaninov (Paris 18ème). Cela n’empêche pas les oiseaux de continuer à chanter. Leurs chants sont moins forts qu’il y a quelques jours quand il faisait plus doux, mais ils sont réjouissants, malgré le froid piquant. On peut espérer que la plus grande partie de l’hiver est derrière nous…

L'hiver sous la neige à Paris

Neige sur le feuillage de bambous, square Rachmaninov (Paris 18ème), 9 février 2010, photo Alain Delavie

Froid et neige sur Paris

Neige sur le feuillage d'un bambou, square Rachmaninov (Paris 18ème), 9 février 2010, photo Alain Delavie

L'hiver sous la neige à Paris

Neige sur le feuillage de grands bambous, square Rachmaninov (Paris 18ème), 9 février 2010, photo Alain Delavie

Un temps à ne pas mettre un photographe ou un jardinier dehors !!! Et ce soir, le vent est glacial.