nov 222009
 

J’en parlais déjà il y a plus d’une semaine, mais avant-hier j’ai recroisé un superbe buisson d’oranger du Mexique couvert de fleurs qui embaumaient les alentours. Fin novembre, c’est un grand plaisir !

Oranger du Mexique (Choisya 'Aztec Pearl') en pleine floraison en novembre, Cap 18, Paris 18ème (75), photo Alain Delavie

Oranger du Mexique (Choisya 'Aztec Pearl') en pleine floraison en novembre, Cap 18, Paris 18ème (75), photo Alain Delavie

S’il n’y avait le feuillage mordoré des bouleaux derrière, on pourrait se croire en mai ou en juin. Et je ne vous raconte pas le parfum ! À 1 mètre, les effluves capiteuses emplissaient les narines.

Oranger du Mexique (Choisya 'Aztec Pearl') en pleine floraison en novembre, Cap 18, Paris 18ème (75), photo Alain Delavie

Oranger du Mexique (Choisya 'Aztec Pearl') en pleine floraison en novembre, Cap 18, Paris 18ème (75), photo Alain Delavie

Et pendant ce temps là, les décorations de Noël commencent à briller un peu partout dans la capitale. Dans un mois, nous seront au solstice d’hiver et à Noël…

nov 072009
 

Aux confins du dix-huitième arrondissement de Paris (75), le square Rachmaninov offre des pelouses accueillantes et de superbes parterres de chrysanthèmes en ce moment. À découvrir en longeant la rue Tristan Tzara.

Massif de chrysanthèmes, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Massif de chrysanthèmes, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Ce jardin, imaginé par la paysagiste Kathryn Gustafson et créé en 1991, abrite des essences variées. Il vous fait découvrir le copalme, le micocoulier, le charme et le chêne pyramidal, des tulipiers et des paulownias, un mail de tilleul (dorés à souhait avec l’automne) et de cerisiers à fleurs (aux couleurs superbes actuellement), mais aussi des érables à peau de serpent.

Massif de chrysanthèmes, bambous et pelouse, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Massif de chrysanthèmes, bambous et pelouse, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Une passerelle traverse le jardin. A l’entrée, des gradins sont disposés autour d’un vaste bassin (sec actuellement) d’où s’échappe un petit ruisseau (tout aussi sec). Il est entouré de massifs de bambous et de rosiers, de haies de viornes et de parterres de fleurs composés par les jardiniers.

Massif de chrysanthèmes et bambous, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Massif de chrysanthèmes et bambous, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Les jardiniers effectuent trois fois par an le renouvellement des massifs floraux, jonglant entre plantes annuelles (plantées en mai), bisannuelles (à l’automne et en mars) et les chrysanthèmes (en octobre). Ces derniers plantés serrés sont actuellement en pleine floraison.

Massif de chrysanthèmes, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Massif de chrysanthèmes, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Massif de chrysanthèmes jaunes, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

Massif de chrysanthèmes jaunes, square Rachmaninov (Paris 18ème), photo Alain Delavie

mai 222009
 

La Ville de Paris a procédé le 20 mai dernier à l’abattage de cinq arbres présentant un état de dépérissement irréversible dans le jardin de la Cité Norvins située dans le quartier de Montmartre (Paris 18ème).

Cette opération, lancée après avoir obtenu toutes les autorisations administratives nécessaires (ABF, Préfecture de Paris notamment) a permis de sécuriser le site, condition indispensable au lancement des aménagements nécessaires à la création d’un jardin ouvert aux habitants du quartier.

Ce jardin totalisera 625 mètres carrés sur les 6 000 mètres carrés que compte ce terrain inscrit comme espace vert protégé dans le PLU et actuellement ouvert aux seuls artistes résidant dans la Cité Internationale des Arts. La création de ce jardin s’inscrit dans le programme municipal d’ouverture au public de 30 hectares supplémentaires d’espaces verts sous la mandature.

L’aspect très végétal, arboré et sauvage du site sera préservé. La végétation naturelle qui a colonisé cet espace depuis plusieurs années sera donc conservée, ainsi que la presque totalité des arbres. Enfin, le futur jardin, entouré d’une clôture de châtaignier qui sera peu à peu recouverte par des plantes grimpantes, sera accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à la création d’une petite allée à pente douce autour de laquelle des bancs seront par ailleurs disposés.

Ce projet de création d’un nouveau jardin a été soumis à la concertation des riverains et conseillers de quartier qui l’ont approuvé en novembre 2008. L’ouverture du jardin devrait intervenir à la fin de l’année 2009.

mai 052009
 

Le terre-plein central de la rue d’Aubervilliers (Paris 18e), non loin de la porte du même nom et du boulevard Ney d’un côté, de la rue de Crimée de l’autre, offre un joli tapis d’herbes sauvages parsemé de lin bleu. Vision bucolique surprenante dans Paris…

Les petites taches bleu ciel qui oscillent au moindre souffle de vent ou de courant d’air provoqué par le passage incessant des véhicules est un pur enchantement, dans un endroit qui n’a rien d’enchanteur… Circulation intense, bouchons fréquents dus au passage sous le pont de chemin de fer bien trop étroit, véritable goulet d’étranglement (avec vélos et scooters sur les trottoirs, pourtant très étroits), pollution due au gaz d’échappement des voitures, des camions et des locomotives roulant au diesel. Rien de charmant dans cet endroit, hormis ces petites fleurs…

Et voici donc l’explication, à cet endroit l’herbe va pousser librement et sera entretenue dans le respect de l’environnement. Pour limiter la pollution par les désherbants chimiques… Une action qui s’inscrit dans la politique de gestion de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la ville de Paris, qui a été profondément remaniée ces dernières années pour s’inscrire dans une gestion environnementale durable des espaces verts parisiens. Une gestion écologique encadrée par la certification ISO 14001.

Les papillons et autres insectes butineurs vont y trouver leur compte, les passants aussi. Moi je trouve ça très agréable quand je passe le matin avant d’aller m’enfermer dans mon bureau…

L’an dernier, j’avais vu quelques pieds de lin bleu au pied de la grande bibliothèque François Mitterrand, dans le 13è.Et vous, en avez-vous repéré ?

jan 052009
 

Surprise ce matin (annoncée il est vrai), Paris est sous la neige, les rues et les toits étant déjà bien blancs. Et la neige a continué à tomber une bonne partie de la journée. Paris vraiment sous la neige, des paysages trop rares pour les manquer. Voici quelques photos de cette journée en gris et blanc prises dans les 19è et 18è arrondissements.

Je n’ai pas résisté, un si beau tapis blanc, il fallait que j’écrive quelque chose…Le jardin partagé « Un petit bol d’air », situé au 11 quai de l’oise (Paris 19ème) a enfilé son beau manteau d’hermine, les plantes sont bien protégées sous ce couvert de neige.Les trottoirs au bord du canal de l’Ourcq ont vite été entièrement blanchis, de même que les bancs.Superbe le canal de l’Ourcq, presque glacé et maintenant blanchi. Les mouettes et les canards sont obligés de marcher. Très drôle à voir, moins agréable pour eux certainement…Dans le parc de la Villette, de vastes étendues blanches n’attendent que le passage du visiteur ravi de fouler cette poudreuse crissante sous les chaussures.Avec un peu partout d’adorables petits bonhommes de neige…Et pour finir ma courte promenade pendant ma pause déjeuner, un peu de couleur vue dans le 18ème arrondissement, près de la porte d’Aubervilliers, avec ce bambou sacré (Nandina domestica) couvert de baies rouges et de neige blanche.Et une dernière rose…

déc 192008
 

Du 19 décembre 2008 au 18 janvier 2009, ne manquez pas le festival familial éco-citoyen du 18ème arrondissement : une goutte de Noël.
Trois hauts lieux du 18ème arrondissement de Paris et plus particulièrement de la Goutte d’or organisent pour la cinquième fois leur festival éco-citoyen. À travers des spectacles et des animations pour toute la famille, une occasion de parler d’environnement et d’écologie, en pleine période des fêtes de fin d’année.
Cette année, le thème conducteur choisi est la forêt. Au programme, 30 spectacles, ateliers, cirque, bals et concerts.Toutes les informations sur le site : www.gouttedenoel.org