avr 202013
 

Osmoxylon lineare, plante d'intérieur, Paris 19e (75), 19 avril 2013, photo Alain Delavie

Autre découverte dans la jardinerie Truffaut parisienne, cette petite plante verte à l’élégant feuillage effilé et brillant. Le nom m’était complètement étranger, totalement inconnu ! Mais je me suis laissé tenté, emporté par la curiosité et l’envie de découvrir cette plante d’intérieur que je n’avais jamais rencontré jusqu’à présent.

Osmoxylon lineare, plante d'intérieur, Paris 19e (75)

Continue reading »

mar 032013
 

Pothos (Scindapsus) à feuillage argenté chez moi, Aracées, plante d'intérieur

Comment résister à toutes ces plantes vertes magnifiques et à ses superbes potées fleuries qui s’étalent devant vos yeux dans les rayons des jardineries et des fleuristes ou dans d’autres points de vente de jardinage ? Elles sont toutes plus craquantes les unes que les autres. À offrir ou garder pour vous, voici quelques conseils pour vous laisser tenter sans risque.

Où les acheter ?
Chez un horticulteur spécialisé, un fleuriste ou dans une jardinerie où le vendeur peut vous donner de précieux conseils. C’est dans ces magasins que vous trouvez la gamme la plus large et variée. Vous trouvez aussi des plantes d’intérieur sur les marchés, mais soyez très prudent car elles ont été beaucoup transportées et parfois soumises à des courants d’air et des chocs thermiques souvent fatals, surtout pendant la période hivernale. Un phalaenopsis ou un anthurium soumis à des températures de moins de 5 °C (ce qui est fréquent sur un étal de marché en hiver) risque fort de ne pas supporter le traitement, mais vous ne le découvrirez que dans les semaines qui suivent votre achat…
Vous pouvez aussi acheter des plantes d’intérieur dans une grande surface alimentaire ou de bricolage, souvent à des prix défiants toute concurrence. Mais repérez le jour de l’arrivage, car elles ne sont ensuite plus guère soignées et leur qualité décline rapidement.

Continue reading »

jan 082013
 

Adiantum caudatum, fougère d'intérieur, plante d'intérieur

J’adore cette fougère, je l’ai toujours aimée, mais l’ingrate n’a jamais su se plaire chez moi. Ou plutôt je l’ai souvent fait crever de soif. Aussi après avoir aperçu de beaux petits pieds pas chers chez le fleuriste de la rue du Ranelagh (Natur’Elle) devant chez qui je passe et m’arrête tous les dimanches matin en allant et revenant de la Maison de la Radio, je n’ai pas résisté, j’en ai repris deux ! Mais je suis bien décidé à ne pas faillir pour l’arrosage…

Adiantum caudatum, fougère d'intérieur, plante d'intérieur

Ces fougères sont toujours vendues dans des tous petits godets, remplis d’un substrat léger qui se dessèche très vite. Le problème est que lorsque la fougère montre des signes évidents de soif (feuilles qui se racornissent, se fripent et se dessèchent), il est trop tard pour espérer récupérer la pauvre plante assoiffée. Elle ne doit donc jamais manquer d’eau, mais il ne faut pas non plus la noyer. Cette fois-ci j’espère avoir trouvé une solution : j’ai placé le pot dans un cache-pot en verre transparent qui me laisse voir le substrat dans le pot et l’eau qui stagne au fond du contenant. Et je vais suivre le conseil du fleuriste qui laisse toujours un fond d’eau, pas plus. De l’eau douce non calcaire, pas de l’eau du robinet bien trop dure ici à Paris.

jan 072013
 

Nouvelles pousses sur mon pied de Zamioculcas zamiifolia, Aracées, plante d'intérieur

Pendant des mois, la potée de Zamioculcas zamiifolia semble végéter et puis d’un seul coup, ce sont plusieurs pousses qui sortent de terre et se dressent au coeur de la touffe. Cet hiver, mon petit pied a pratiquement doublé, remplissant complètement son pot.

Je cultive la forme naine du Zamioculcas zamiifolia, la variété ‘Zamicro’, car après avoir cultivé la forme normale dès qu’elle est arrivée sur le marché, je me suis vite retrouvé envahi par l’énorme potée que j’ai finalement dû donner tellement elle occupait l’espace dans mon petit appartement. ‘Zamicro’ garde vraiment des proportions raisonnables, mais elle pousse quand même, elle s’étoffe. Cet hiver, sept nouvelles pousses sont sorties de terre simultanément. Un rempotage s’impose !

déc 162012
 

Ficus punctata, Moracées, plante d'intérieur

Première grande sortie à l’air libre depuis mon opération la semaine dernière. J’avais envie de voir des plantes sans pour autant faire la traversée de Paris, aussi direction le quai de la Mégisserie où il reste encore quelques bonnes boutiques. J’ai déniché ce petit ficus chez CasaNova, dans le magasin à l’angle de la rue Victoria (Paris 1er).

Ficus punctata, Moracées, plante d'intérieur Continue reading »

août 232012
 

Dracaena fragrans '€˜White Stripe'€™, plante d'intérieur

Un an après vous en avoir parlée, ma petite potée de dragonnier ‘White Stripe’ (Dracaena fragrans ‘White Stripe’) est toujours là, toujours dans le même pot, avec un peu plus d’ampleur quand même, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas une plante d’intérieur qui vous envahit. Elle reste très sage dans son pot !

La touffe a du doubler de hauteur, elle a donc profité, mais la croissance est vraiment lente, une feuille venant s’ajouter au-dessus des autres petit à petit avec un allongement très faible à chaque fois de la tige principale. C’est une tortue, mais par contre, elle résiste à beaucoup de choses : oublis d’arrosages, manque d’engrais, lumière moyenne, poussière qui s’acharne à s’accumuler sur les grandes feuilles effilées, attaques de cochenilles farineuses… Et bien c’est tout juste si un bout de feuille se dessèche alertant le jardinier qu’il devrait un peu plus s’occuper de sa plante. Increvable, mais bon, faut quand même pas pousser non plus.

J’ai en fait deux potées mais avec des striures légèrement différentes. Les deux sont aussi solides l’une que l’autre, chacune étant dans une pièce de l’appartement. Je ne peux que recommander cette espèce à ceux qui n’ont pas vraiment la main verte. Le tout, c’est de ne jamais les inonder, car comme tous les autres Dracaena, les racines sont sensibles à la pourriture.

Les jardineries ont lancé leur opération « Rentrée des plantes » avec des arrivages plus importants de plantes d’intérieur. Et souvent des prix attractifs. C’est le moment de craquer pour cette espèce, chère quand elle est vendue en grosse potée.
Du 15 août au 4 septembre 2012, la rentrée des plantes chez botanic
Du 24 août au 9 septembre 2012, les plantes d’intérieur vous emmènent en voyage chez Truffaut