avr 012010
 

C’est une de mes trouvailles lors du dernier salon Édénia 2010 à Cergy-Pontoise. Cette sélaginelle présente un feuillage très découpé qui prend des iridescences bleu électrique très spectaculaire. Comme Selaginella willdenowii, mais avec un port plus traçant.

Feuillage iridescent bleuté

Selaginella sp. dans un de mes terrariums, mars 2010, photo Alain Delavie

Dans mon petit terrarium et sous la lampe horticole, la couleur bleue est peu visible.

Plantes d'intérieur

Selaginella sp. dans un de mes terrariums en compagnie d'un saintpaulia miniature, mars 2010, photo Alain Delavie

Il faut en fait placer la plante dans la pénombre pour admirer ses reflets bleutés incroyables. À côté du saintpaulia miniature, elle va avoir beaucoup de lumière, mais c’est le seul endroit libre que j’avais, elle bénéficie au moins d’une atmosphère très humide et d’une température régulière tempérée.

jan 212009
 

La vague de froid de ces dernières semaines nous a conduit à pousser davantage le chauffage dans les pièces de la maison ou de l’appartement. Une chaleur bien agréable, sauf pour les plantes d’intérieur qui doivent résister à un air bien trop sec pour elles. Inventaire des solutions pour remédier à ce désagrément.J’ai testé un petit brumisateur à une cellule, qui s’installe dans une coupe remplie d’eau. Un léger brouillard est produit, qui humidifie l’air environnant et le feuillage des plantes à proximité. Joli, original, efficace sur un rayon assez limité. Gros inconvénient, le parquet est vite trempé ! Je le conseille donc dans une salle de bain, une cuisine ou toute pièce carrelée. Et puis il faut aussi prévoir la réserve d’eau douce sans calcaire (Volvic par exemple), sinon l’appareil est vite obstrué par le calcaire qui se dépose.

La brumisation avec un vaporisateur est assez contraignante. Pour bien faire, une application journalière est nécessaire, voire deux quand la température est supérieure à 18 °C. Déconseillée sur les feuillages velus (saintpaulias, gloxinias, etc.), elle permet d’apporter de l’humidité aux grandes plantes vertes comme les ficus, les philodendrons et les spatiphyllums. Il faut vaporiser tout le feuillage, sans excès, sinon les gouttes d’eau dégoulinent vite sur le sol… Parquet taché à tous les coups !

Le grand plateau remplie de billes d’argile expansée et d’eau est parfait pour les petites potées qu’il suffit de réunir. Le choix des plateaux bien hermétiques est maintenant suffisamment vaste dans les rayons déco de la maison pour se passer de ceux proposés dans les jardineries, souvent noirs ou d’un marron terre cuite pas très joli. Cette méthode est conseillée pour les saintpaulias, les petites fougères dont les capillaires si fragiles, et de nombreux bégonias à feuillage décoratif. Il faut veiller à maintenir le niveau de l’eau dans le bac, mais cela n’a rien de contraignant. Si je devais trouver un inconvénient, c’est peut être la place nécessaire pour installer ce plateau prêt d’une fenêtre…

sept 162008
 

Il est temps de rentrer les plantes d’intérieur installées pendant l’été sur le balcon, la terrasse, dans la cour ou le jardin. Il ne faut plus traîner !

Les nuits sont très fraiches, beaucoup trop même pour la majorité des plantes d’intérieur. J’ai relevé 13°C samedi matin, 12 °C dimanche matin et 11 °C lundi en début de journée. Quand on sait qu’à 12 °C, les Hibiscus x rosa-sinensis attrapent un sérieux coup de froid, il y a péril sur le balcon… Aussi j’ai rentré ma petite orchidée malgache, Angraecum compactum, échangée au Troc Vert de Montreuil et qui a fait trois nouvelles feuilles pendant son séjour estival sur le balcon. J’ai aussi mis à l’abri mon autre petite orchidée, un pied de Masdevallia qui, ô surprise, à un bouton de fleur prêt à s’ouvrir. Retour à l’intérieur aussi pour mes rhipsalis et mes deux dorsténias, qui auront ainsi moins de mal à s’habituer à l’intérieur des pièces qui ne sont pas chauffées pour le moment. Les deux vases de boutures d’impatiens (Impatiens namchawarbensis et I. sodenii subsp. sodenii) et de bégonias préparées en juillet et août dernier ont aussi trouvé le chemin de l’appartement. Le clivia à feuillage panaché a réintégré sa place. Pour une fois, j’ai pu trouvé un emplacement pour chacun et chacune, sans trop tasser, ouf !!!

Plus tôt les plantes exotiques sont remises à leur place dans l’appartement ou la maison, plus facile sera leur adaptation à leur nouvelle situation, car elles retrouvent des températures douces constantes pas trop élevées et l’air des pièces n’est pas encore trop asséché par le chauffage central.
Allez courage, c’est la rentrée des plantes d’intérieur !

sept 112008
 

Truffaut lance la première grande séance de Green speed dating en France ! Pour unir plantes d’intérieur et jolis pots.
Après son festival des plantes d’intérieur, l’enseigne de jardineries bien connue des franciliens propose un nouveau rendez-vous. Le 12 septembre, pour tous les couples plante d’intérieur – pot que vous formez dans une des jardineries Truffaut de la région parisienne*, une remise de 20 % sur l’achat de l’heureux duo vous est accordée.
Truffaut, là où chaque plante rencontre son pot…
* Cette opération ne concerne que les magasins d’Ivry-sur-Seine, Domus, Paris Grand Stade, Paris Rive-Gauche, Arcueil, Vélizy et Le Chesnay.

sept 072008
 

Du 8 septembre au 10 octobre, la Ferme de Gally propose une sélection de plantes d’intérieur choisies pour leurs propriétés dépolluantes.
. Une exposition vente de plantes d’intérieur dépolluantes adaptées à chaque pièce de la maison est mise en place. Pour votre cuisine, adoptez un anthurium, un Ficus Alii, un Dracaena marginata. Pour votre salon et votre salle à manger, préférez une potée de gerbéra, de sansevière, de Phoenix roebelenii, de fougère (Nephrolepis exaltata), des lierres ou un rhapis. Côté chambre, sélectionnez des aglaonémas, des spatiphyllums, un Ficus benjamina ou une phalangère (Chlorophytum comosum ‘Variegatum’).
. Vous pouvez aussi découvrir une exposition sur la dépollution par les plantes.
. Un concours permet de gagner 100 livres « Les plantes dépolluantes« , collection Planète Jardin, Rustica Editions.

La Ferme de Gally,
D7, route de Bailly,
78210 Saint-Cyr-L’Ecole.
Tél. : 01 30 14 60 60.
Ouverture 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h.

Agrandir le plan