avr 222011
 

Le printemps est la période de floraison de la quasi-totalité des orchidées sauvages de France et c’est le moment de rappeler quelques gestes et précautions qui peuvent aider à la protection de ces plantes souvent rares et dont de trop nombreuses espèces sont soit menacées soit même en danger de disparition, comme le montrent l’inventaire national terminé récemment et la liste rouge établie en 2010 (Communiqué de la SHNF).

Le saviez-vous ?
La France Métropolitaine compte quelques 150 espèces d’orchidées, souvent négligées car cette vaste famille est surtout connue du grand public pour ses fleurs, souvent magnifiques, originaires des tropiques… et pourtant les orchidées de nos campagnes méritent le détour !
Or bien des dangers les menacent. Comme beaucoup d’autres plantes, la raréfaction des insectes pollinisateurs due à l’emploi intensif des pesticides en réduit la fécondité, et donc la production de graines. Les mesures qui commencent à se mettre en place pour protéger les insectes pollinisateurs sont vraiment les bienvenues, d’autant plus que nombre d’orchidées font appel à des insectes très spécifiques et relativement peu abondants. Dans ce domaine c’est l’action au niveau national, à la suite du « Grenelle de l’Environnement », qui pourrait apporter une amélioration. Mais chacun d’entre nous peut participer activement à la protection de nos orchidées indigènes. En effet, des menaces proviennent en particulier de cueillettes intensives, de transplantations vouées à l’échec, de destructions de l’habitat et de l’embroussaillement des zones favorables aux orchidées sauvages. Continue reading »

avr 032010
 

Cette manifestation se déroule ce week-end, aujourd’hui samedi 3 et demain, dimanche 4 avril. L’occasion de découvrir nombre de plantes rares ou originales dans un cadre exceptionnel.

Les 3 et 4 avril 2010, l’Arboretum de Chèvreloup, Muséum national d’Histoire naturelle, accueille 45 pépiniéristes et horticulteurs producteurs de plantes exceptionnelles. Ces professionnels, tous membres de l’ASPECO, Association des Pépiniéristes Collectionneurs, ont à cœur de participer à la conservation et à la multiplication de la diversité végétale en proposant aux amateurs des plantes rares ou méconnues voire inédites. Maintenir, diffuser et favoriser la biodiversité est possible aussi chez soi, au jardin, sur le balcon ou la terrasse.

J’y serai dès l’ouverture ce matin. Peut-être à tout à l’heure :-)