juil 082012
 

Tour Eiffel dans les nuages vue depuis le parc de Belleville, Paris 20e (75)

Encore un samedi et une journée d’été bien arrosés ! La pluie s’est une nouvelle fois invitée sur la capitale dans l’après-midi, avec quelques averses diluviennes. Du haut du parc de Belleville, cela donnait un spectacle plutôt inquiétant…

Tour Eiffel dans les nuages vue depuis le parc de Belleville, Paris 20e (75)

Beau ciel d’orage et nuages noirs qui enveloppent la Tour Eiffel au passage.

Tour Eiffel dans les nuages vue depuis le parc de Belleville, Paris 20e (75)

Il devait tomber une bonne averse. À ce moment là, j’étais encore au sec sur les hauteurs de Paris. La douche devait arriver plus tard dans l’après-midi…

juil 062012
 

Lavande fleurie au-dessus d'une grande flaque d'eau après un orage, Cap 18, Paris 18e (75)

Les plantes et les jardins ne manquent pas d’eau pour l’instant à Paris et en proche région ! Le soleil n’arrive décidément pas à s’installer sans qu’il y ait aussitôt un orage qui se déchaîne et nous déverse ses trombes d’eau.

Photo prise hier en fin de journée, la pluie n’étant pas encore terminée. Un temps à ne pas mettre une lavande dehors !

juin 262012
 

Pensée, Paris 20e (75)

La fraicheur printanière et estivale prolonge la floraison des pensées, superbes en ce début d’été qui ne mérite décidément pas encore son nom.

J’aime bien les pensées et cette Cats aux frimousses moustachues est plutôt fort sympathique, mais ras le bol de la fraicheur et de la pluie !

juin 262012
 

Fleur de millepertuis arbustif avec des gouttes d'eau de pluie, Paris 20e (75)

Malgré le printemps pourri et ce début d’été maussade, les floraisons se poursuivent dans les parcs et les jardins. Le vrai soleil s’étant inscrit aux abonnés absents depuis quelques semaines, tout ce qui peut nous le rappeler ou l’évoquer est le bienvenu. Comme cette fleur jaune vif de millepertuis arbustif (Hypericum Hidcote), pourtant bien douchée.

juin 142012
 

Botte rieuse, salon Lire au jardin 2012, château du Grand Trianon, Domaine de Versailles

Cette botte ornée d’un grenouille souriante est tout à fait de circonstance compte tenu de la météo catastrophique de ce printemps. Mais quel temps pourri !

Et me voici avec une angine au mois de juin, à une semaine de l’été…

Les prévisions saisonnières de la Chaine Météo sont plutôt mitigées pour la météo de l’été prochain :

  • Le mois de mai est un indicateur assez représentatif du temps qui devrait dominer pendant l’été : les conclusions confirment donc une saison orageuse active, c’est à dire un temps souvent changeant, présentant des « pics de chaleur » suivis de vagues orageuses et de rafraichissements.
  • Les abondantes précipitations survenues depuis début avril excluent désormais le spectre de la sécheresse. Comme prévu initialement la saison des orages est active, ce qui permet une hydratation des sols superficiels pour l’agriculture.
  • Juin : Au final, ce mois de juin devrait être assez chaud et surtout très orageux sur la France métropolitaine. On peut craindre des phénomènes violents. Orages et jours de fortes chaleurs alterneront.
  • Juillet : Ce serait le mois le plus estival : assez bien ensoleillé, ponctuellement très chaud, avec tout de même cette tendance orageuse persistante notamment sur l’est du pays et en montagne. On risque donc des vagues de chaleur ainsi que de violents orages, susceptibles d’entrainer encore des dommages.
  • Août : Le mois d’aout pourrait être moins chaud et parsemé de jours de pluie et d’orage. Il n’est pas possible d’en dire plus pour l’instant, mais il semble logique qu’une anomalie chaude ne puisse pas se maintenir uniformément tout l’été. Mais les indices restent globalement « de saison ». Certains modèles envisagent une anomalie « un peu plus fraiche ».
  • Septembre : De saison. Tendance agréable. Assez bien ensoleillé, avec des conditions anticycloniques. Les premiers orages méditerranéens pourraient s’organiser dans le sud-est.

Faisons contre mauvaise fortune bon coeur car cela pourrait être bien pire, comme le rappellent les relevés de Météo France.
Records mensuels de température minimale observés :

  • le 5 juin avec 1,6°C à Epehy (Somme), l’ancien record étant de 1,8°C le 12/06/2011;
  • le 5 juin avec 1,7°C à Montdauphin (Seine-et-Marne), l’ancien record étant de 2.6°C.
  • le 9 juin avec 5,1°C à Fontenay (Vendée), l’ancien record étant de 5,4°C le 5 juin 2005.
avr 282012
 

Exposition La pluie / Musée du quai Branly (Paris 7e)

La pluie et les averses sont encore au programme de ce week-end printanier, avec leur lot de ciel gris, de nuages noirs et de fraicheur… Un temps déprimant à souhait, qui n’incite guère à la promenade. Heureusement, il y a de nombreuses expositions plus intéressantes les unes que les autres dans les musées parisiens. Le Musée du quai Branly (Paris 7e) en propose une notamment sur… la pluie !

La pluie : on la prévoit, on l’appelle, on la craint, on s’en protège, on la reçoit comme le plus grand cadeau. Elle fait l’objet de multiples représentations réalistes, figuratives ou abstraites, dans une traduction symbolique ou métaphorique. Elle donne également lieu à des analogies musicales ou, plus largement, sonores. La pluie, enfin, est divinisée.

Phénomène météorologique, la pluie fait aussi partie du système global de l’univers et à ce titre s’intègre dans les théories cosmogoniques que les différentes sociétés ont développées. « Exposer la pluie » incite donc à une diversité d’approches, symbolique, religieuse, artistique et matérielle. Rassemblant près de 95 pièces et documents iconographiques, issus des collections du musée du quai Branly, l’exposition explore ces différents aspects à travers une sélection d’oeuvres provenant d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique, où des objets à forte charge émotionnelle et esthétique côtoient des objets ordinaires ou strictement utilitaires. Le trivial et le spirituel, le profane et le religieux sont ainsi réunis et confrontés en un contraste qui constitue comme une métaphore de la vie elle-même.

Des extraits de films complètent cette sélection, ainsi que des archives sonores liées aux rituels et aux musiques qui constituent des représentations analogiques de la pluie. Des clichés, pris par certains des collecteurs et présentant les objets in situ, permettent de mieux comprendre ces objets et leur usage.

Infos pratiques :
Musée du quai Branly
37, quai Branly
75007 Paris.
Tél. : 01 56 61 70 00.
Mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h.
Ouverture des guichets à 9h30 (10h30 le dimanche), fermeture à 18h.
Nocturne le jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h.
Ouverture des guichets à 9h30, fermeture à 20h.
Fermeture hebdomadaire le lundi; fermé le 1er mai et le 25 décembre; ouverture exceptionnelle les lundis des vacances scolaires de 11h à 19h : lundis 9, 16, 23 et 30 avril 2012.
Entrée réservée, dès 9h30, pour les groupes (sur réservation uniquement).
Les billets sont en vente le jour même, sur place à la billetterie du musée et dans la limite des places disponibles pour les activités à séances.
Des distributeurs automatiques de billets sont à votre disposition dans le jardin à la gauche des guichets et dans le hall d’accueil.