mai 292014
 

Pour cette troisième édition, un jury présidé par Catherine Pégard, présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, a décerné hier mercredi 28 mai le prix Versailles « Lire au jardin 2014″.

Le prix Versailles « Lire au jardin 2014″ récompense et soutient le dynamisme de la production éditoriale dans le domaine de l’art des jardins et du jardinage. Le 3 avril dernier, un comité de lecture (dont j’ai eu le plaisir de faire partie) réuni autour d’Alain Baraton, jardinier en chef des jardins de Trianon, avait préalablement sélectionné cinq ouvrages pour chacune des trois catégories suivantes : « Esprit de jardin », « Graine de jardin » et « Jardin pratique ». Un jury prestigieux s’est réuni le mercredi 28 mai 2014 afin d’annoncer les lauréats. Il était composé de : Catherine Pégard, Présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles; Alain Baraton, jardinier en chef du parc de Versailles et des jardins de Trianon; Hugues R. Gall, membre de l’Institut, Directeur de la Fondation Claude Monet à Giverny; Alain Schmitz, Président du Conseil Général des Yvelines; Apollonia Poilâne, Présidente du Groupe Poilâne; Bernard Collin, abonné « Un an à Versailles »; Anne-Marie Dujardin, abonnée « Un an à Versailles »; Olivier Poirier, abonné « Un an à Versailles »; Françoise Simon, Directrice de la librairie des jardins, représentante du Comité de lecture.

Les ouvrages récompensés sont :
Dans la catégorie « Esprit de jardin » (essais, romans, beaux livres)
Georges FETERMAN, Histoires d’arbres remarquables, Plume de carotte, 2014.
Depuis 2000, l’association ARBRES descerne le label « Arbre remarquable » à ces monuments végétaux, ces arbres qui par leur valeur historique, esthétique ou botanique s’avèrent exceptionnels. Aujourd’hui en France, plus de 350 arbres sont labelisés et l’auteur, Georges Feterman, nous présente ici 60 d’entre eux, dans des portraits étonnants qui révèlent les histoires humaines inextricablement liées à ces arbres vénérables. Des photographies illustrent chaque portrait, et en superposition, d’un coup de crayon, le dessinateur Titwane fait ressurgir les histoires racontées, à l’ombre de ces arbres remarquables.

Georges FETERMAN, Histoires d’arbres remarquables, Plume de carotte, 2014

Continue reading »

juin 042013
 

Dans le cadre des onzièmes « Rendez-vous aux jardins« , le château de Versailles a organisé « Lire au jardin 2013 » les 1er et 2 juin dans le jardin du petit Trianon. À cette occasion, un jury présidé par Didier Decoin de l’académie Goncourt a décerné le jeudi 30 mai le prix « Versailles Lire au jardin 2013″. Voici le palmarès.

Trois ouvrages ont été récompensés :

 

Continue reading »

mar 012012
 

Semez pour résister ! (Éditions Plume de Carotte)

Vous n’avez pas de jardin ? Alors jardinez votre ville… Rejoignez le mouvement de résistance et lancez des bombes à graines sur le bord des routes, dans les terrains vagues et tous ces espaces délaissés que les plantes pourraient embellir ! Petites boules composées d’un mélange de terreau, d’argile et de graines, les bombes à graines sont une vraie révolution : elles contiennent tout ce qu’il faut pour qu’une plante pousse dans les meilleures conditions.

Le lancer de bombes à graines (ou seedbombs) fait partie du mouvement de guérilla jardinière né dans les années 90 dans les pays Anglo-Saxons. Cet acte militant incite à mieux connaitre les plantes et à semer de manière ludique et engagée en se réappropriant l’espace public de façon positive.

Après un court historique du mouvement, cet ouvrage propose un répertoire de 41 portraits de plantes communes à semer.
L’auteur livre également 13 recettes de bombes à graines pour attirer les papillons, nourrir les oiseaux, obtenir des plantes aux vertus curatives ou des fleurs colorées parfumées…

Semez pour résister !
Josie Jeffery, Éditions Plume de Carotte
Parution : 1er mars 2012
Format : 15,6 x 20,9 cm
128 pages
Prix : 18 € TTC

Alors, prêt à réintroduire le végétal en ville ?

Josie Jeffery a grandi dans un bus avec toute sa famille. Durant leurs voyages, elle a appris à récolter les graines, les semer et à s’occuper de jeunes plants d’arbres.
Après des études d’horticulture, elle devient designer paysagiste. Depuis la fin des années 2000, les bombes à graines sont sa passion. Elle anime des ateliers en Angleterre et a développé sa propre entreprise : SeedFreedom.

avr 092010
 

Alors que le Salon du Livre de Paris vient de s’achever, les « éditeurs écolo-compatibles » — un jeune collectif initié par 7 maisons d’édition (éditions de Terran, Rue de l’échiquier, Pour penser à l’endroit, éditions Yves Michel, éditions La Plage, Plume de Carotte et La Salamandre) —, ont tiré le bilan de leur action durant cette manifestation et décidé de poursuivre une réflexion commune sur l’éco-conception du livre.

« Nous avons beaucoup échangé sur le sujet » déclare Frédéric Lisak (Plume de carotte). « À ce jour, nous manquons cruellement d’indicateurs et de chiffres fiables pour proposer une charte qui ne soit pas trop restrictive ou au contraire trop large et qui ouvrirait la porte au greenwashing. »

Jean-Luc Ferrante (La Plage) propose « la mise en œuvre d’un outil de mesure de l’empreinte écologique qui n’oublie pas d’intégrer les livres fabriqués mais non vendus, par exemple en rapportant l’empreinte globale à l’euro de chiffre d’affaires ».

« Être éditeur écolo-compatible aujourd’hui, c’est avant tout contribuer à défricher ce terrain de l’éco-conception » complète Albert de Pétigny (Pour penser à l’endroit), qui souhaite disposer de chiffres attestés sur le nombre d’ouvrages imprimés sur papiers labellisés et recyclés. « Il suffirait que le formulaire du dépôt légal comprenne quelques cases de plus pour permettre la création de statistiques relativement fiables. »

« Ce collectif est un appel, une démarche d’ouverture et de discussion que nous proposons à tous nos confrères », conclut Thomas Bout (Rue de l’échiquier). « Notre objectif est de parvenir à la mise au point d’une charte qui soit opérationnelle, et qui ne se contente pas d’être une liste de bonnes intentions. »

Une prochaine réunion en ligne est prévue pour le 6 mai.
La création d’une commission « écologie du livre » a été proposée au Syndicat national de l’édition (SNE) et devrait voir le jour dans les mois à venir.

Pour plus d’informations :
– le site : www.leseec.org
– le fil twitter : www.twitter.com/leseec
– email : info@leseec.org

mar 252010
 

Pour la première fois depuis 30 ans, des éditeurs indépendants s’associent le temps du 30è Salon du Livre de Paris, du 26 au 31 mars 2010, pour proposer un stand thématique sur l’écologie (stand L43).


Ces sept maisons d’édition (éditions de Terran, Rue de l’échiquier, Pour penser à l’endroit, éditions Yves Michel, La Plage, Plume de Carotte et La Salamandre), réunies dans un collectif baptisé « les éditeurs écolo-compatibles », souhaitent ainsi présenter les initiatives existantes au sein de la petite édition et amorcer des pistes de réflexion et d’action quant à l’empreinte environnementale et sociale de l’édition papier.

Ces éditeurs indépendants s’adressent au public pour lui faire découvrir des livres de fond et guides pratiques pour orienter sa vie quotidienne vers plus d’écologie.. Ils offrent des contenus rigoureux et actuels dans les domaines de l’environnement et des alternatives écologiques et sociales.

Pour commencer, le collectif proposera la signature d’une charte de l’édition écolo-compatible lors du salon et lancera, ensuite, une étude sur l’éco-conception dans l’édition papier, dans un souci de cohérence entre ses pratiques et ses publications.

Les éditeurs écolo-compatibles vous invitent, dès maintenant, à retrouver toutes leurs actions et leurs rendez-vous sur le site internet dédié : www.leseec.org/leseec