août 222013
 

Bouton floral d'Hibiscus coccineus (Malvacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Tout est beau dans l’Hibiscus coccineus : les feuillages finement découpées, les boutons floraux et bien sûr les immenses fleurs simples. La floraison se précise de plus en plus sur mon balcon, les boutons floraux commençant à prendre de belles proportions.

La forme et l’aspect du bouton floral sont très originaux et élégants. Comme une fleur verte très graphique, qui donnera ensuite une immense fleur étoilée rouge vif si tout va bien.

août 222013
 

Ceropegia sandersonii (Asclépiadacées), plante d'intérieur, Paris 19e (75)
La floraison curieuse de ce céropégia est son principal attrait, car les longs rameaux volubiles et les petites feuilles succulentes vert vif n’ont que peu d’intérêt. J’ai finalement trouvé un emplacement qui convient bien à ma potée car elle me gratifie d’une succession de fleurs en forme de parachute depuis quelques semaines. Et il y a encore de nouveaux boutons floraux qui se forment.

Ceropegia sandersonii (Asclépiadacées), plante d'intérieur, Paris 19e (75) Continue reading »

août 192013
 

Fenêtre fleurie au 8-10 de la rue d'Orchampt sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
Fenêtre, mur et supports jardinières blancs, contenants d’un bleu soutenu, des fleurs blanches et roses rouges (beaucoup de géraniums zonales)… Ce petit jardin fleuri suspendu s’admire quand on passe dans la rue d’Orchampt sur la Butte de Montmartre (Paris 18e).

Fenêtre fleurie au 8-10 de la rue d'Orchampt sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)

Ce mini jardin parisien et montmartrois compose un ensemble bleu, blanc, rouge qui évoque tout à la fois les couleurs de la France mais aussi les couleurs des iles grecques surtout quand le soleil darde ses rayons sur la façade de l’immeuble en été. Une touche très fleurie dans cette rue pas vraiment verte, mais très fréquentée par les touristes qui vont voir l’ancienne maison de Dalida située un peu plus loin par rapport à l’immeuble à la fenêtre tricolore. Quant aux géraniums, ils montrent encore une fois combien ils sont florifères, des valeurs sûres pour longtemps encore.

août 192013
 

Athyrium nipponicum 'Ursula's Red' dans la jardinerie Truffaut d'Ivry-sur-Seine (94)
Les fougères ne se plaisent guère sur mon balcon pourtant ombragé où je peine à les réussir sans trop savoir pourquoi, mais chaque fois que j’en découvre une nouvelle variété, je suis attiré par la beauté et la délicatesse du feuillage. En passant dans la jardinerie Truffaut d’Ivry-sur-Seine (94), j’ai remarqué cette espèce au feuillage vert teinté d’argent avec des nervures pourpres.

Athyrium nipponicum 'Ursula's Red' dans la jardinerie Truffaut d'Ivry-sur-Seine (94)

Les « plumes » qui composent une fronde de cette variété de fougère peinte japonaise ont l’air d’avoir été délicatement dessinées. Continue reading »

août 182013
 

Sphaeralcea 'Newleaze Coral' (Malvacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Le petit pied acheté lors des Journées des Plantes de Courson l’automne dernier est devenu un bel arbuste de près d’un mètre de hauteur qui dépasse maintenant la rambarde de mon balcon. Et chaque matin, une nouvelle flopée de fleurs d’un bel orange abricot doux s’ouvrent dès que le soleil vient les réchauffer. J’adore !!!

Sphaeralcea 'Newleaze Coral' (Malvacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
La plante a des tiges très fines qui se ramifient toutes seules sans avoir besoin de les pincer. Elles sont cassantes comme du verre et il faut tuteurer la touffe pour qu’elle ne souffre pas des coups de vent ou des gestes un peu brusques du jardinier qui doit se faire très mince pour passer sans effleurer l’arbuste de plus en plus volumineux et encombrant. Mais quand on casse une branche pourvu de boutons floraux, elle continue à fleurir si on la place dans un vase rempli d’eau. Bonne nature !

Continue reading »

août 162013
 

Dahlia coccinea sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Le petit plant de Dahlia coccinea acheté fin mai à l’École du Breuil (Paris 12e) est devenu un gros et grand buisson d’où émergent de plus en plus de belles fleurs simples d’un rouge écarlate velouté et intense.

Je ne pensais pas obtenir un aussi bon résultat en partant d’un minuscule plant bouturé. Et le printemps froid n’a pas beaucoup retardé la floraison dont je profite depuis quelques semaines déjà. Mais je dois beaucoup arroser, pratiquement chaque jour depuis que les températures sont devenues plus chaudes.