jan 112013
 

Potée de phalaenopsis en hiver, Amiens (80)

Cette belle orchidée est certainement l’une des orchidées les plus faciles et les plus adaptées à nos intérieurs modernes. Plante fleurie préférée des Français, elle n’est pas exigeante, mais pour la voir prospérer et refleurir généreusement, voici quelques conseils.

Cette plante exotique apprécie les intérieurs chauffés et lumineux. La proximité d’une fenêtre sans soleil direct est idéale. Il faut éviter les courants d’air froid comme les coups de chaud à proximité d’un radiateur ou d’un four.

Ne vous inquiétez pas si les racines prolifèrent en tous sens comme sur la photo ci-dessus, c’est au contraire un signe de bonne vitalité. Si vous le pouvez, laissez le pot en plastique transparent à l’air libre ou placez le dans un cache-pot transparent car les racines captent la lumière du jour et contribuent à la photosynthèse de la plante. Attention de ne pas casser ces racines aériennes et veillez à la bonne stabilité du pot. Le phalaenopsis pousse vers la lumière et le poids de son feuillage peut parfois déséquilibrer le pot en plastique très léger.

Quand les fleurs fanent sur une hampe florale, ne coupez pas cette dernière tant qu’elle reste bien verte car elle peut redonner de nouvelles pousses avec des boutons floraux. On ne la coupe à la base que lorsqu’elle est devenue marron et se dessèche.

Pensez à nettoyer les feuilles de temps à autre pour enlever la poussière qui s’accumule sans cesse. Une éponge humide suffit pour effectuer ce dépoussiérage.

Le phalaenopsis ne supporte pas une humidité stagnante au niveau du substrat et de ses racines. Mais il faut l’arroser suffisamment pour éviter que les feuilles ne se fripent. La méthode la plus simple est de remplir le cache-pot avec de l’eau douce à température de la pièce. Laissez tremper dix à quinze minutes et égoutter ensuite en laissant bien toute l’eau s’échapper. Dans un intérieur bien chauffé et lumineux, l’arrosage peut se faire une fois par semaine. Quand la température est plus fraîche, il faut espacer davantage les apports d’eau.

Le rempotage ne se justifie que lorsque la plante déborde trop de son pot. Cette opération ne s’effectue jamais quand l’orchidée est en pleine floraison. Utilisez de préférence un contenant en plastique transparent.

jan 032013
 

Nettoyage d'une potée de mini cyclamen : ôter les fleurs fanées, sur mon balcon en hiver, rue de Nantes, Paris 19e (75)

Très florifères, les minis cyclamens sont des plantes d’intérieur, de rebords de fenêtres ou de balcons peu exigeantes. Au fil des semaines, les fleurs se succèdent et se renouvellent. Hormis l’arrosage, le jardinier n’a qu’à ôter régulièrement les fleurs fanées qui pourraient pourrir  sur la plante.

Nettoyage d'une potée de mini cyclamen : ôter les fleurs fanées, sur mon balcon en hiver, rue de Nantes, Paris 19e (75)

Certaines fleurs fanées se dessèchent, mais d’autres se ramollissent et finissent par pourrir notamment au niveau du pédoncule (photo ci-dessus). Si on laisse ces dernières sur la plante, elles risquent de contaminer le plant, surtout si le temps est humide. Dès que les pétales commencent à se faner et prennent une couleur beige marron par endroit, il est préférable d’ôter la fleur avec son pédoncule. Surtout pas en tirant d’un seul coup, ni en coupant avec une paire de ciseaux. L’astuce, c’est de faire tourner le pétiole plusieurs fois sur lui-même et de tirer d’un petit coup sec. Tout se détache bien nettement.

Nettoyage d'une potée de mini cyclamen : ôter les fleurs fanées, sur mon balcon en hiver, rue de Nantes, Paris 19e (75)

Arrosez avec modération les minis cyclamens laissés dehors. Attendez que la terre du pot sèche en surface avant de donner de l’eau (si possible douce, sans calcaire). Et ne laissez jamais l’eau stagner dans la soucoupe, surtout si les températures se rafraichissent.

jan 022013
 

Azalée des fleuristes, jardinerie Truffaut, Paris 13e (75)

Plante cadeau souvent offerte pendant les fêtes de fin d’année, l’azalée des fleuristes est une belle plante d’intérieur relativement exigeante qui supporte mal les intérieurs surchauffés, les arrosages avec une eau trop calcaire et le manque de lumière.

Pour conserver la belle potée longtemps fleurie, sans voir les boutons se flétrir les uns après les autres, il faut d’abord lui trouver l’emplacement qui lui convient dans l’appartement ou la maison. En effet, pas question de la laisser dehors pendant l’hiver, car cet arbuste ne supporte pas les gelées qui peuvent arriver d’un jour à l’autre. À l’intérieur, il faut lui trouver une pièce fraiche, la moins chauffée possible (entre 12 et 16 °C) en évitant la proximité d’un radiateur, d’une cheminée, d’un four et toutes les pièces où il fait plus de 18 °C. Quand la chaleur est trop élevée, l’azalée devient très sensible aux attaques d’araignées rouges qui prolifèrent d’autant plus que l’atmosphère est sèche ce qui est presque toujours le cas quand on chauffe beaucoup. En cas de forte attaque, le feuillage finit par tomber et la plante peut dépérir.Installez votre potée à proximité d’une fenêtre, mais à l’abri des rayons directs du soleil. La plante a besoin de beaucoup de lumière pendant la mauvaise saison. Évitez aussi les zones de courants d’air (proximité avec une porte souvent ouverte par exemple).

Dans un intérieur un peu trop chaud pour le bien-être de cette plante fleurie, il faut installer la potée sur un grand plateau rempli de billes d’argiles et d’eau, le liquide ne devant pas toucher la base du pot. Ce procédé permet d’augmenter l’hygrométrie autour de la plante et évite des aspersions avec de l’eau douce qui abiment les fleurs.

L’arrosage est une opération souvent problématique. Le pot de l’azalée est peu volumineux, le substrat se dessèche vite et se réhumidifie ensuite difficilement. Il faudrait maintenir le sol toujours frais, sans jamais noyer la plante, ni la laisser se dessécher. Attention, si vous ne surveillez pas l’état du substrat, vous risquez de vous apercevoir que votre azalée crève de soif bien trop tard. Quand l’eau manque, son feuillage devient plus terne dans un premier temps, puis les feuilles s’affaissent. Mais à ce stade, c’est trop tard, vous aurez du mal à récupérer la plante qui va perdre des feuilles et devenir moins belle. Faites tremper le pot dans un seau d’eau une fois par semaine et laissez le tant que des bulles s’échappent. Laissez ensuite la potée s’égoutter avant de la réinstaller dans sa soucoupe ou son cache-pot. Attention, l’eau d’arrosage ne doit pas être calcaire et elle doit être à température de la pièce.

Tant que la plante est fleurie, il n’est pas question de la rempoter, mais vous pouvez lui donner un engrais pour plantes fleuries. Les engrais pour hortensias et autres plantes de terre de bruyère sont recommandés.

Dernier geste utile, le nettoyage des fleurs au fur et à mesure qu’elles fanent. Celles-ci prennent une couleur marron pas très jolie et elles ne tombent pas toutes seules. Il faut donc les enlever régulièrement pour garder un bel aspect à la potée fleurie.

jan 022013
 

Mini cyclamen Bellissima, floraison hivernale sur mon balcon, Paris 19e (75)

Quelques photos prises le jour du Nouvel An sur mon balcon encore bien fleuri. Des floraisons qui devraient se prolonger tant que les températures positives vont durer.

Continue reading »

déc 302012
 

Tiarella 'Appalachian Trail' encore fleuri sur mon balcon en hiver, Paris 19e (75)

Quand j’ai acheté cette nouvelle variété de Tiarella, je la trouvais très ressemblante à Tiarella ‘Happy Trails’ et je ne percevais pas beaucoup de différences entre ces deux cultivars si ce n’est une forme des feuilles plus ou moins découpée. Mais le plus de Tiarella ‘Appalachian Trail’, c’est sa floraison très remontante. Tout du moins c’est ce que m’avait affirmé le pépiniériste qui me l’a vendu. Et c’est vrai ! Même en très jeune plant, ce tiarella n’arrête jamais de fleurir. La preuve en photos en cette fin de décembre et d’année.

Tiarella 'Appalachian Trail' encore fleuri sur mon balcon en hiver, Paris 19e (75)

Je me répète, mais la météo particulièrement douce et humide favorise cette floraison interminable qui devrait quand même s’interrompre dès que le froid va s’installer. Qu’importe la météo, c’est une variété à retenir pour fleurir un coin ombragé ou mi ombragé. Enfin une nouvelle plante fleurie (avec un feuillage décoratif) pour ces expositions plus ingrates. Et vivace qui plus est, donc pas besoin de la racheter chaque année.

En France, vous pouvez la trouver chez (liste non exhaustive) :Le Jardin du Pic Vert
Le Jardin Anglais
Le Jardin de Taurignan
Pépinière Le Jardin de la Roche Saint-Louis
Pépinière des Deux Caps

déc 272012
 

Mini cyclamen à fleurs frisottées sur mon balcon en début d'hiver, Paris 19e (75)

Cette année, j’ai craqué pour des minis cyclamens à fleurs frisottées. L’arrière-saison relativement douce et humide leur est vraiment favorable, surtout que la pluie ne les atteint pas toujours sur mon balcon. Les températures clémentes dopent les floraisons, les fleurs se renouvelant sans cesse. J’ai un balcon fleuri même en hiver !

Mini cyclamen à fleurs frisottées sur mon balcon en début d'hiver, Paris 19e (75)

Potée de mini cyclamen Bellissima sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)

Continue reading »