jan 272009
 

En commençant le grand nettoyage de mon balcon, j’ai dégagé mon pied de Chrysoplenium macrophyllum, et ô surprise, il était en plein floraison.Cette plante vivace à feuillage large a obtenu le Grand Prix de Saint-Jean-de-Beauregard au printemps 2008 lors de la fête des plantes vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard (91). Plante d’ombre à feuilles persistantes charnues et velues qui ressemble au bergénia, elle offre une floraison blanc crème à reflets nacrés au coeur de l’hiver. Pas très spectaculaire, mais les floraisons en hiver sont si rares…
Parfaitement rustique (elle peut résister jusqu’à -20 °C), elle apprécie un sol riche et humifère, toujours frais. Cet hiver, elle a du manquer d’eau car je n’ai pas beaucoup arrosé… Mais ça ne l’empêche pas de fleurir quand même !Une bonne plante pour les coins ombragés qui se propage par stolons, sans être envahissante.
Vous pouvez la trouver chez la pépinière Le Jardin de la Roche Saint-Louis.

jan 142009
 
Les températures se sont faites plus douces avec l’arrivée de la pluie. Mais que de grisaille, comme cet hiver me semble long ! Peut-être à cause de cet fin d’été et cet automne trop pluvieux qui l’ont précédé… Pour égayer nos journées, voici un mini jardin d’intérieur avec des bulbes forcés, véritable bouffée de printemps au coeur de la mauvaise saison.

(Créations et photos Office Hollandais des Fleurs)

Tulipes et narcisses forcés, avec les bulbes laissés à nu pour mieux admirer la beauté des tuniques et des racines. Selon l’envie du moment, la composition peut être plus ou moins densément plantée. Et la croissance rapide de ces plantes forcées donne de la vie à l’arrangement, qui évolue au fil des jours, les hampes florales se hissant hors du vase en verre.
La saison des bulbes forcés commencent : amaryllis, jacinthes, iris nains, crocus, muscaris, tulipes… À utiliser sans modération pour faire entrer le printemps chez soi !

jan 132009
 

Les plantes cultivées en pots ou en jardinières à l’extérieur souffrent d’autant plus du froid que le gel assèche considérablement la terre des bacs. Au moindre redoux, il faut en profiter pour bien les hydrater.Après une période de fortes gelées, certains feuillages sont flétris autant par le gel que le manque d’eau. Dès que la température redevient positive dans la matinée, arrosez vos plantes en bacs, en commençant en priorité par les végétaux à feuillage persistant qui ne sont jamais complètement au repos comme les conifères, les camélias, les rhododendrons, les fusains ou les bruyères.
Il faut veiller à bien détremper la motte puis à éliminer l’eau en excès qui s’accumule dans les soucoupes quelques heures après la séance d’arrosage.

jan 132009
 

Depuis plusieurs années, ma potée d’aspidistra cultivée à l’extérieur sur mon balcon résiste aux intempéries et aux gelées. Même aux derniers froids pourtant sévères dans Paris.Cette plante verte est habituellement cultivée comme une plante d’intérieur, ultra robuste et peu exigeante en lumière. Mais elle peut très bien vivre en plein air, tout du moins à Paris et en ville. Le feuillage n’est même pas abîmé alors que d’autres plantes ont été comme cuites par les gelées, comme les pousses de misère installées tout autour de la potée d’aspidistra et que l’on aperçoit un peu sur la photo. Mes deux minis cyclamens pourtant si fleuris ont aussi tourné l’arme à gauche. Le froid a eu raison d’eux, il n’y a plus d’espoir quand on voit l’état des potées.Je sens qu’il va y avoir des vides dans les jardinières au printemps…

jan 062009
 

Le catalogue printemps 2009 de Jardin Express est désormais disponible, avec son lot de fleurs d’été nouvelles et originales, sans oublier les valeurs sûres pour fleurir sa fenêtre, son balcon, sa cour ou son jardin sans avoir besoin de courir les jardineries. Livraison à domicile à la date choisie !
Au sommaire de ce nouveau catalogue, rien moins que 30 nouveautés et plus de 200 variétés de fleurs et légumes d’été ! Tous proposés en jeunes plants, ce qui évite les semis toujours aléatoires et délicats pour ceux qui n’ont pas beaucoup de place. Les prix sont aussi moins élevés que ceux des plants proposés en godets de 8 ou 10 cm de diamètre.
Devant tant d’abondance et de variétés plus craquantes les unes que les autres, difficile de choisir… Voici quand même une petite sélection, qui n’a rien d’exhaustif !

Pour les emplacements ensoleillés, je vous recommande :
– Le Sunpatiens Spreading Salmon, une nouvelle variété d’impatiens de Nouvelle-Guinée beaucoup plus robuste, résistante au soleil (il suffit de bien l’arroser) et que l’on peut ensuite rentrer dans la maison ou l’appartement dans une pièce ensoleillée pour en profiter pendant la mauvaise saison.– Le pétunia double retombant Tumbelina Chery Ripple, pour des cascades couvertes de grosses fleurs bicolores jusqu’aux gelées.– Le cosmos Chocomacha, beaucoup plus florifère que l’espèce type (Cosmos atrosanguineus) et si joli en compagnie de petit zinnia blanc… Parfait sur les balcons et terrasses écrasés de soleil !– Le bidens Yellow Charm, aux fleurs à 8 pétales (les variétés classiques ont des fleurs à 5 pétales), plus compact et très florifère. Une boule dorée qui tiendra jusqu’aux gelées.
Pour les emplacements plus ombragés, je vous conseille :
– Le bégonia tubéreux Fragance Apple Blossom, parfumé et si florifère, comme j’ai pu vous le montrer en 2008 sur ce blog : le 30 août, le 5 août, le 28 juillet et le 27 juin notamment. Je laisse Emmanuel Dricot, directeur de Jardin Express, vous en parler et vous montrer une des superbes potées qui décoraient le jardin de présentation au cours de l’été 2008.

– Le bégonia F1 Big Rose au feuillage bronze, très vigoureux et aux fleurs énormes.– Le streptocarpus saxorum, aux fleurs bleu ciel très aériennes. Vous en profitez l’été sur le balcon, l’hiver dans la maison ou l’appartement, derrière une fenêtre ensoleillée.– Les heuchères, proposées en collection, avec 2 variétés qui se sont beaucoup fait remarquer quand elles sont apparues sur le stand du pépiniériste Thierry Delabroye qui les avaient créées, l’heuchère Caramel et l’heuchère Tiramisu. Feuillages gais et colorés sans être pour autant criards. Ce sont des plantes vivaces à croissance rapide, de la couleur toute l’année !
– Les fuchsias, proposés en collection de 3 variétés, ‘Pink Galore’ à grosses fleurs rose tendre, ‘Ringwood Market’ à grosses fleurs bicolores rouge cerise et violet et ‘Jean-Pierre Quillot’ au port très retombant (comme le montre la photo prise l’été dernier, la plante peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur) et aux nombreuses petites fleurs fines rouge vif et violet.
Le plus dur reste à faire pour vous maintenant, c’est de faire votre choix…

Pour obtenir le catalogue :
Jardin Express
BP 90131
Bouvincourt, 80203 Péronne Cedex.
Tél. :
Site : www.jardinexpress.com
Conditionnement selon la variété et la semaine de livraison : barquettes de 35 Minimottes, de 16 Jardimottes ou par blister de 3, 6, 10 ou 12 Prestimottes.
Livraisons : semaines du 23 mars à celle du 25 mai 2009.
Vente par correspondance : livraison en Colissimo suivi La Poste.

déc 132008
 

Plus résistante que la fougère retombante (Adiantum caudatum), la fougère « vivipare » (Asplenium bulbiferum) a un joli feuillage très découpé, sur lequel apparaît des jeunes plants de fougères en miniatures.Les plantes qui se multiplient toutes seules en produisant des jeunes plantes identiques à la plante mère ne sont pas si nombreuses que cela parmi les plantes d’intérieur. On connait certains kalanchoés (Kalanchoe daigremontiana, Kalanchoe tubiflora), mais ces espèces sont réservées aux intérieurs très clairs, voire ensoleillés, comme pour la plupart des plantes succulentes. La fougère « vivipare » (Asplenium bulbiferum) exige moins de lumière et supporte un emplacement derrière une fenêtre au Nord, sans les rideaux toutefois.
Chez moi, cette fougère d’intérieur pousse bien, produisant une nouvelle fronde en quelques mois. Ce n’est quand même pas une croissance super rapide, certainement parce qu’elle manque un peu d’humidité ambiante… Mais elle est belle, se porte bien et se couvre de plus en plus de bulbilles, qui donnent vite une nouvelle petite fougère.
Il faut surveiller le dessèchement de la terre du pot, car cette belle fougère n’apprécie pas les coups de soif. L’idéal est de l’arroser avec une eau douce non calcaire. Comme je change une partie de l’eau de mon petit aquarium à crevettes une fois par semaine, je récupère cette eau tempérée, chargée d’éléments nutritifs pour arroser ma fougère et d’autres plantes.

Où la trouver ? Mon pied provient du magasin Delbard du quai de la Mégisserie à Paris (1er arrondissement). Mais c’est un peu au hasard des arrivages qu’il faut surveiller régulièrement. Par correspondance, Le Monde des Fougères en propose dans sa page Fougères.