avr 122012
 

Mahonia poussiéreux dans le parc Monceau, Paris 8e (75)

Non, ce n’est pas une nouvelle variété de mahonia au feuillage vert cendré, mais tout simplement un pauvre arbuste situé trop près d’une allée au sol poussiéreux et qui s’est retrouvé entièrement recouvert suite à un épisode prolongé de temps sec et venteux. Les belles chaussures cirées sont à peu près dans le même état ainsi que les bas du pantalon, mais c’est moins grave que pour les végétaux.

Mahonias poussiéreux dans le parc Monceau, Paris 8e (75)

Il va falloir quelques bonnes averses bien abondantes pour arriver à enlever la couche de poussière blanche qui s’est accumulée sur les feuillages. Ces mahonias poussent dans le parc Monceau (Paris 8e) dont les allées ont un sol poudreux qui marque tout passage quand le temps est bien sec. Un peu comme dans le jardin des Tuileries et bien d’autres parcs, squares ou jardins parisiens ou franciliens…

Mahonia poussiéreux dans le parc Monceau, Paris 8e (75)

L’accumulation de poussière sur les feuilles empêche fortement ces dernières de recevoir les rayons du soleil, indispensables pour la photosynthèse de la plante. Tant que le phénomène est provisoire, ce n’est pas gênant, juste moche. Mais si le temps sec dure trop longtemps, l’arbuste souffre d’un manque de lumière, même s’il est en plein soleil. Dure vie que celle des plantes de villes.

jan 102011
 

Après quelques semaines d’automne et d’hiver à la météo calamiteuse, les vitres des fenêtres se sont couvertes d’un voile poussiéreux grisâtre. Cela accentue encore l’impression de grisaille ambiante et les plantes d’intérieur souffrent davantage d’un manque de lumière, ce film de saleté atténuant l’entrée du peu de lumière des journées hivernales. Allez hop, un coup sur les vitres s’impose pour les rendre bien transparentes !

Ménage et nettoyage

Nettoyage des vitres en hiver, janvier 2011, photo Alain Delavie

Inutile de vous dire que le chiffon imprégné d’alcool ménager est vite cra-cra ! De blanc, il est devenu gris puis noir après avoir essuyé quelques carreaux d’une porte-fenêtre.

Ménage et nettoyage

Nettoyage des vitres en hiver, janvier 2011, photo Alain Delavie

Je ne sais pas si ce dépôt noirâtre nous le respirons aussi, je préfère ne pas y penser… Pôvres petits poumons parisiens !

Mais les vitres étant nettoyées, tout de suite une impression de plus grande clarté se ressent dans les pièces. Parfait pour les plantes, qui n’ont jamais trop de lumière à cette période de l’année. Et excellent pour le moral du jardinier qui n’en peut plus de ce temps gris et du manque de soleil…

Ps : inutile de me proposer de venir faire les vitres chez vous, c’est NON !