fév 262012
 

Potée de Primula malacoïdes blanche, Salon du Végétal d'Angers 2012 (49)

Cette espèce de petite primevère (Primula malacoïdes) n’est plus à la mode et pourtant elle donne des potées fleuries charmantes, qui tiennent longtemps dans une pièce pas trop chauffée et claire.

Potées de Primula malacoïdes, Salon du Végétal d'Angers 2012 (49)

Cette primevère forme des rosettes de feuilles gaufrées surmontées d’épis denses de petites fleurs blanches, roses ou violettes le plus souvent. Bien que vivace, elle ne résiste pas aux gelées. C’est plutôt une plante d’intérieur, même si elle ne supporte pas les températures élevées des intérieurs très chauffées pendant l’hiver. Idéalement, il faudrait la maintenir dans une pièce fraîche, avec une température maximale de 15 ou 16 °C qui permet d’avoir une floraison plus longue. Il faut maintenir le substrat toujours frais en arrosant avec une eau douce non calcaire, à la température de la pièce. Attention de ne pas mouiller le feuillage.

Potée de Primula malacoïdes blanche, Salon du Végétal d'Angers 2012 (49)

Au printemps, vous pouvez sortir la potée défleurie dans le jardin ou sur le balcon, dans un emplacement clair mais ombragé, sans soleil direct. Donnez lui alors des apports d’engrais liquide pour géraniums ou tomates tous les quinze jours.

mar 112011
 

Oublions les premiers pélargoniums qui ont déjà fait leur arrivée sur les étals des jardineries pour ne nous intéresser qu’aux fleurs vraiment de saison, en l’occurrence la primevère, proposée avec un grand nombre de coloris et de formes de fleurs. Fleur du début du printemps par excellence, elle ne craint pas les nuits fraîches, bien au contraire, ce sont les premières fortes chaleur qui la font se faner.

Fleur printanière forcée

Primevère des jardins à fleurs doubles, photo Alain Delavie

Certes cette primevère nous a été proposée dès l’automne dernier, en même temps que les pensées. Et un grand nombre de ces plantes ont des couleurs criardes, avec des fleurs énormes qui n’ont plus rien de naturel. Ces primevères dopées et forcées ont d’ailleurs souvent le défaut de dégénérer en vieillissant. Mais il est difficile de ne pas craquer devant le charme et la beauté de certains coloris. La mode est de plus en plus aux fleurs frisottées ou froufroutantes à souhait, trop parfois. Inutile de chercher le nom des variétés, elles arrivent en vrac souvent dans le plus grand anonymat. Avec tout juste un chromo indiquant « primevère ». Ces fleurs sont destinées à un achat d’impulsion, à un coup de coeur…

Mais la floraison de ces primevères est appelée à durer, beaucoup plus que celles des petits bulbes printaniers qui pointent de plus en plus leurs fleurs comme les narcisses, les crocus ou les tulipes.

C’est donc le moment de craquer et d’acheter ces primevères, messagères du printemps, sans trop tarder car bientôt les fleurs annuelles d’été vont envahir les rayons. Plantez ces fleurettes ce mois-ci, plutôt à mi-ombre, sur une bordure, en tapis au pied d’un arbre dans le jardin, en jardinière ou en pot sur un balcon ou un rebord de fenêtre, bien en vue pour pouvoir les admirer en passant ou depuis la maison.

fév 202011
 

Après l’obtention du premier prix à IPM Essen, la primevère  ‘Zebra Blue’ de la société Rudy Raes Bloemzaden (Belgique) a de nouveau été primée. Cette fois, c’est au concours Innovert du Salon du Végétal 2011 (Angers), dans la catégorie « nouveauté végétale ».

Fleur de printemps : primevère acaule 'Zebra Blue'

Primula acaulis F1 'Zebra Blue', Salon du Végétal 2011 (Angers, 49), photo Alain Delavie

« Un coloris unique dans les Primula acaulis. Le pétiole dégage bien les fleurs du coeur de la plante, permettant de mieux résister au botrytis », a commenté le jury.

Fleur de printemps : primevère acaule 'Zebra Blue'

Primula acaulis F1 'Zebra Blue', Salon du Végétal 2011 (Angers, 49), photo Alain Delavie

Des stries bleues sur fond blanc ou des stries blanches sur fond bleu ? Mais un coeur jaune d’or avec des stries plus orangées.

Fleur de printemps : primevère acaule 'Zebra Blue'

Primula acaulis F1 'Zebra Blue', Salon du Végétal 2011 (Angers, 49), photo Alain Delavie

Cette variété de primevère vivace et compacte fleurit de janvier à début mai, et convient particulièrement aux endroits ensoleillés, avec un sol qui ne sèche pas.

Fleur de printemps : primevère acaule 'Zebra Blue'

Primula acaulis F1 'Zebra Blue', Salon du Végétal 2011 (Angers, 49), photo Alain Delavie

Il faudra patienter quelques mois pour la trouver en France. Mais est-ce que vous aimez ce coloris, cette fleur ? Auriez-vous décerné une médaille d’or à cette nouvelle primevère ?

mar 152010
 

C’est la pleine saison des fleurs bisannuelles (pensées, violas, pâquerettes et autres) et des primevères, proposées en godets ou petites potées fleuries dans les points de vente de jardinage. Mais les nouvelles variétés de primevères des jardins sont devenues énormes !

Fleurs printanières

Barquettes de primevères acaules hybrides, mars 2010, photo Alain Delavie

Oubliées la gracile fleurette des champs qui nous réjouit lors des balades printanières dans les chemins et dans la campagne… Les primevères qui nous sont aujourd’hui proposées à la vente ont des fleurs démesurées et souvent des couleurs clinquantes.

Fleurs vivaces printanières

Barquette de primevères acaules hybrides bleu vif, mars 2010, photo Alain Delavie

Avec ça, on peut avoir du temps gris, c’est un feu d’artifice sur le rebord de la fenêtre, le balcon ou la terrasse. Bordures en kaléïdoscope !

Fleur vivace printanière

Primevère coucou (hybride de Primula veris), mars 2010, photo Alain Delavie

Même la primevère coucou (Primula veris) est devenue au fil des hybridations une énorme plante aux larges feuilles et lourdes ombelles de grandes fleurs. Plus de problème pour les repérer de loin dans les points de vente de jardinage !

Le cocktail hybridation, culture sous serre et gavage à l’engrais donne des résultats… Bling-bling !

mar 122010
 

Cette année, la primevère frisottée semble faire une entrée en force dans les rayons de jardinage.

Fleurs printanières

Primevères 'Suzette', Syngenta France, Salon du Végétal 2010 (Angers, 49), photo Alain Delavie

J’en ai vu lors du dernier Salon du Végétal d’Angers (49) en février dernier, mais depuis aussi dans quelques jardineries parisiennes.

Pétales ondulés, tirebouchonnés, frisottés, froufroutants à souhait !

Fleur printanière

Primevère 'Suzette', Syngenta, Salon du Végétal 2010 (Angers, 49), photo Alain Delavie

Qu’en pensez-vous ? Vous aimez ?

fév 032009
 

Tout au long de l’hiver, les jardineries et les fleuristes nous proposent des petites potées de primevères acaules aux fleurs immenses et très vivement colorées. Cet hiver, les fleurs doubles sont plus nombreuses.Ces petits pompons ont un petit air rétro si charmant. Même les coloris les plus vifs semblent moins pétants et pourtant, les pastel sont rares ! Mais ces couleurs guillerettes sont les bienvenues après tant de jours de grisaille. Le tout est de ne pas en abuser…Pour l’instant, j’ai résisté à l’envie de prendre une barquette car le froid est encore trop vif, mais je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps. Elles sont tellement mignonnes ces messagères du printemps ! Et vous , vous laisserez-vous tenter par quelques primevères ?