nov 182012
 

Le Prix Saint-Fiacre, Prix des journalistes de jardin, récompense depuis 1971 un ouvrage de langue française, abordant les thèmes du jardin, du jardinage ou ceux du monde végétal. Il reste abordable pour le plus grand nombre : c’est un prix avant tout destiné au grand public. Afin de prendre en compte la diversité des ouvrages sur l’horticulture, le jardinage et la flore, et suivant la richesse des publications de l’année, l’AJJH décerne également des Prix thématiques (mentions) en nombre et à l’intitulé variable. Pour l’année 2012, le lauréat est Le Jardin Perdu de Jorn de Précy (Actes Sud).

Objectifs du prix
Les principaux critères appréciés par le jury sont les suivants :

  •  la qualité du traitement du sujet
  • l’originalité dans le traitement du sujet et/ou sa nouveauté
  • la qualité de son illustration et du support.

Le jury veille par ailleurs à distinguer le travail des maisons d’éditions, quelque soit leur taille ou leur implantation géographique.

Ouvrages concernés
Peuvent concourir les livres de création française de l’année, individuelle ou collective, publiés entre le 1er juin et le 31 mai de l’année suivante. Les traductions ne sont retenues que si elles apportent un éclairage original et d’actualité, encore non traité par un auteur français.

Le Jardin Perdu / Jorn de Précy / Actes Sud

Le Jardin Perdu, de Jorn de Précy, « traduit » par Marco Martella, (Actes Sud)
« Dans notre société actuelle, un livre qui traite de l’esprit du jardin ne peut faire que surprendre et de finir par séduire, s’il est admirablement écrit, intelligent, facile à lire, riche d’enseignements et débordant de poésie… Le Prix Saint-Fiacre 2012 fait partie des livres que l’on garde jalousement avec soi, le temps de tout lire d’une traite ou plutôt de tout déguster. On en reprend des lignes, on se dit qu’on a lu trop vite, qu’on n’a pas bien senti fondre tous les mots. Malgré cela, c’est trop vite quand même qu’on le termine et que l’on découvre le mot de la fin. Surtout, surtout, n’y allez pas tout de go ! Laissez-vous balader aux bras du poète et philosophe qu’est l’auteur, laissez-vous bercer par le plaisir d’imaginer ce jardinier islandais du XIXème siècle qui parle si bien des jardiniers, du jardinage, des jardins, de ceux d’aujourd’hui même, ou plutôt, de ceux qui commencent à voir le jour aujourd’hui. On s’étonne de son esprit d’anticipation, on savoure son esprit tout court, tout en traversant des jardins historiques, des parcs de villes, son jardin… On voudrait retenir sa définition des jardins, du « jardinier-poète », celle du jardinage, sa vision des jardins historiques ou des parcs publics, « la leçon du monde végétal »… Et ce que rappelait son ami philosophe « … les beaux parcs anciens n’étaient pas faits pour les princes mais pour que n’importe qui puisse s’y comporter en prince ». Et puis ceci, pour que les erreurs que nous faisons tous, au jardin, n’entachent pas notre bonheur de jardiner : « C’est toujours bon signe. Cela veut dire que vous avez aménagé votre jardin avec passion, sans prudence, en vous fiant à votre amour plus qu’aux règles de l’art »… On voudrait retenir toutes les phrases de ce livre de Jorn de Précy, « traduit » par Marco Martella, qui dit si bien comment approcher le jardin, comment l’appréhender, le démarrer, l’entretenir, le ressentir, l’aimer…, dans quel esprit. Et qui laisse entendre ce que nombre d’entre nous semblent encore vouloir ignorer : si autrefois la nature a conduit à faire les jardins, on sent bien, comme Jorn de Précy avant nous, qu’aujourd’hui, les jardins nous conduisent à la nature. » (Nadia de Kermel, membre du jury du Prix Saint-Fiacre) Continue reading »

juin 072012
 

À l’occasion de la fête Lire au jardin 2012, qui s’est déroulée dans les jardins du Grand Trianon à Versailles (78) du 1er au 3 juin dernier, le château de Versailles a organisé le Prix Lire au jardin pour récompenser les meilleurs ouvrages parus cette année sur les jardins. Le palmarès a été annoncé et décerné dans le cadre de la 2e Fête du Livre & de la Presse Jardin vendredi dernier.

Trois prix du livre jardin ont été attribués :

L’Herbier des fées de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez (Éditions Albin Michel)
L’Herbier des fées de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez (Éditions Albin Michel) dans la catégorie “Graine de Jardin”.

La taille de la transparence, Dominique Cousin, Franck Boucourt, Éditions Ulmer
La taille de la transparence, Dominique Cousin, Franck Boucourt, Éditions Ulmer dans la catégorie « Jardin pratique » que j’ai eu l’honneur et le plaisir de remettre à Dominique Cousin.

Le jardin perdu, Jorn de Précy, Éditions Actes Sud
Le jardin perdu, Jorn de Précy, Éditions Actes Sud, dans la catégorie “Esprit de jardin”.

juin 052012
 

Samedi 2 juin 2012, le palmarès de la 13ème édition du Prix Pierre Joseph Redouté soutenu par l’Institut Jardiland a été décerné lors de la fête des jardiniers au Château du Lude (72).

Les cinq lauréats 2012 du prix Pierre Joseph Redouté ont reçu les mentions suivantes :

ARBRES Une encyclopédie / Hugh Johnson
Prix Pierre-Joseph Redouté
Arbres, Hugh Johnson, Éditions Delachaux et Niestlé
Octopus, Botanique Collection
400 Pages
21,6 x 28 cm
Prix TTC : 45,6 €

Continue reading »

avr 292012
 

Depuis 12 ans, le Prix Redouté a récompensé des ouvrages dans les catégories telles que « jardinage », « botanique », « littéraire », « scientifique », « historique », « artistique », illustrant ainsi la diversité des livres dits « de jardin ». Ces choix ont résulté du travail de sélection du jury, d’après les ouvrages qui lui ont été adressés par les éditeurs. En 2012, le grand public est associé au Prix P. J. Redouté, en ajoutant une nouvelle récompense : le Prix du Public.

En cette année d’élections, 7 librairies, à Paris et dans la région de la Loire, invitent leurs visiteurs à voter pour leur livre préféré, parmi les ouvrages sélectionnés par le jury du Prix Redouté et consultables sur place.

Ces « élections littéraires » se déroulent du 28 avril au 20 mai 2012.

Le Prix du Public sera annoncé lors du Palmarès du Prix Redouté, le samedi 2 juin, au château du Lude (Sarthe).

Vue aérienne du château et des jardins du Lude

Les 7 librairies partenaires

mar 152012
 

À l’occasion de la 10e édition des Rendez-vous aux jardins, le château de Versailles organise Lire au jardin 2012, la 2e édition de la Fête du Livre et de la Presse Jardin. Cet événement se déroulera les 1er, 2 et 3 juin 2012 dans les jardins du Grand Trianon. Pour cette première édition, les lauréats du Prix Lire au jardin seront choisis par un jury composé d’internautes et de lecteurs du magazine Rustica.

Lire au Jardin 2012

Le château de Versailles propose à tous les amoureux de la lecture et du jardin de faire partie de ce jury et d’assister à la remise des prix, le 1er juin prochain, dans les jardins du Grand Trianon.

Pour devenir juré du Prix Lire au jardin, vous devrez proposer une légende de la tonalité de votre choix, humoristique ou poétique, scientifique ou historique, pour l’une des 6 photos proposées sur le site du château de Versailles. Que vous soyez plutôt jardin potager ou jardin d’hiver, laissez parler votre plume et votre imagination, en respectant cette règle : ne pas dépasser 250 caractères (espaces compris).

Vous avez jusqu’au 16 avril 2012 pour participer, par email à lireaujardin2012@chateauversailles.fr ou sur la page Facebook.
Dans les 2 cas, n’oubliez pas d’indiquer le numéro de la photo choisie.

avr 182011
 

Lors de la dernière édition de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard (91), qui s’est déroulée du 1er au 3 avril 2011, les Prix et Trophées Saint-Jean de Beauregard ont récompensé les plantes les plus méritantes. Attribués par un jury de professionnels du monde horticole, ils véhiculent les valeurs d’excellence botanique, de partage des connaissances horticoles et de développement de l’amour des jardins, chères à cette manifestation printanière.

Dans chaque catégorie, un Trophée a récompensé la plante la plus séduisante et offrant un réel intérêt botanique ou horticole parmi les nouveautés ou les redécouvertes d’anciennes variétés.

Catégorie plantes vivaces : Pleione rakata proposée par Aldo Ciampittiello, Aldo Airplant.

Pleione rakata, orchidée terrestre

Pleione rakata proposée par Aldo Ciampittiello, Aldo Airplant; avril 2011, photo Alain Delavie

Cette forme particulièrement rare d’orchidée terrestre à propagation rapide a quasiment disparu depuis une quinzaine d’année. Un trésor printanier à redécouvrir pour les possesseurs de jardins ou balcons semi ombragés !

  • Exposition : mi-ombre
  • Hauteur : 15 à 20 cm
  • Floraison : mars/avril

Aldo Airplant
Aldo Ciampittiello,
Diepestraat, 49
2400 Mol, Belgique.
Tél.: + (32) 486 406 703.
E-mail : aldo.airplant@hotmail.com Continue reading »