fév 082011
 

Allez, soyons fou ! Oublions l’idée du cadeau pas cher et faisons des folies pour notre bien-aimé(e)… Aujourd’hui je vous propose un coeur flamboyant composé de roses véritables stabilisées. Amour, toujours !

Fleurs fraîches naturalisées : roses stabilisées

Coeur de roses stabilisées, photo Au nom de la rose

Ces roses naturelles ont été stabilisées par un procédé unique. Elles ont une durée de vie de 3 ans en moyenne, sans aucun arrosage et sans entretien, hormis un petit dépoussiérage délicat de temps en temps.

En vente par correspondance sur le site Internet d’Au nom de la rose.
95 euros (+ frais de livraison).

Trop cher ? Vous pouvez acheter une rose stabilisée à l’unité, présentée dans son vase rond.

Rose naturalisée : rose stabilisée

Rose rouge profond stabilisée dans son vase, photo Au nom de la rose

Cette rose stabilisée couleur rouge profond est présentée dans un petit vase boule. Idéale pour donner une touche élégante et raffinée à un intérieur. Diamètre du vase : 9 cm.
En vente aussi sur le site Internet d’Au nom de la rose (prix de vente 20 euros + frais de livraison) et dans les boutiques de l’enseigne (les adresses des boutiques Au nom de la rose).

déc 312010
 

Elles ont résisté à la pluie, à la neige, au verglas et aux rigueurs hivernales précoces… Quelques rosiers continuent à fleurir dans le jardin du Palais-Royal pourtant bien dénudé par l’hiver. Des vraies roses de Noël ou de Saint-Sylvestre, quelques roses du jardin pour finir l’année en beauté !

Rose en hiver dans un jardin parisien

Rose dans le jardin du Palais Royal, Paris 1er (75), fin décembre 2010, photo Alain Delavie

Une rose à peine épanouie et deux boutons dans un jardin glacé par les derniers froids et l’hiver…

Rose en hiver dans un jardin parisien

Rose dans le jardin du Palais Royal, Paris 1er (75), fin décembre 2010, photo Alain Delavie

Rose en hiver dans un jardin parisien

Rose dans le jardin du Palais Royal, Paris 1er (75), fin décembre 2010, photo Alain Delavie

La neige de ces dernières semaines ne les a pas abimées et pourtant, elle est tombée en quantité cette année.

Rose en hiver dans un jardin parisien

Rose dans le jardin du Palais Royal, Paris 1er (75), fin décembre 2010, photo Alain Delavie

Je ne connais pas les nom de variété de ces rosiers, mais ces deux là sont vraiment très remontantes et résistantes !

Avec ces quelques fleurs du jardin, pas forcées le moins du monde, je vous souhaite une belle et joyeuse fin d’année 2010 et vous donne rendez-vous… en 2011. Demain !

avr 122010
 

Janny van der Vliet vous propose un nouveau stage de création de fleurs en papier pour le printemps ! Ce sera le 15 avril 2010 de 13 h à 17 h 30.

Rendez-vous à l’Espace Arts Lebaudy, au 2, rue Boyer, 75020 Paris.
Vous pourrez faire des roses, des pivoines ou des pavots.

Plus d’informations auprès de Janny van der Vliet,
www.rosesdepapier.com
Tél.: 06 74 06 15 24.

fév 132010
 

FranceAgriMer a fait le point sur les achats des Français en végétaux d’intérieur pour la Saint-Valentin 2009. Les fleurs coupées à la pièce et les roses arrivent largement en tête.

Les achats des Français en végétaux d’intérieur ont été mesurés par un panel, réalisé par TNS Sofres, constitué de 10 000 individus qui décrivent leurs achats dans un questionnaire mensuel. Ce panel est cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor.

Les Français ont dépensé 173 millions d’euros pour acheter des végétaux d’intérieur en février 2009, dont 107 millions d’euros pour offrir. La part de la Saint-Valentin a représenté 26,7 % de ces achats, soit 28,6 millions d’euros.

Les fleurs coupées à la pièce ont représenté 37,1 % des sommes dépensées, pour 28,7 % des quantités achetées, devant les bottes toutes préparées (28,9 % des sommes dépensées pour 41,8 % des quantités achetées) et les plantes fleuries en pot (16,8 % des sommes dépensées pour 18,1 % des quantités achetées).

À la Saint-Valentin, les fleurs offertes sont très majoritairement des roses (90 % des quantités et 89,4 % des sommes dépensées pour ce qui concerne les fleurs).

Comme lors des années précédentes, le fleuriste en boutique demeure le lieu privilégié des achats pour la Saint-Valentin avec 61 % des volumes et 69,7 % des dépenses, tandis qu’en moyenne annuelle, un peu plus de la moitié de la valeur et du tiers des achats y sont effectués. Viennent ensuite les GMS avec 23,5 % des volumes et 13,2 % des dépenses.

déc 302009
 

Au hasard d’une balade, j’ai photographié ces roses, qui ont résisté aux premiers assauts de l’hiver et passé les fêtes de Noël. Les dernières pour cette année 2009 finissante…

Roses photographiées fin décembre 2009, photo Alain Delavie

Roses photographiées fin décembre 2009, photo Alain Delavie

Des vraies roses de Noël ou de Saint-Sylvestre…

nov 132009
 

Dans les parcs et jardins parisiens, quelques panneaux indiquent aux promeneurs qu’il ne faut plus monter sur la pelouse, dite en repos. Après un été de piétinements, elle le mérite bien ! Mais pendant ce temps là, les rosiers, indifférents à l’automne, continuent à fleurir…

Massif de rosiers dans le jardin du port de l'arsenal (Paris, 75), automne, photo Alain Delavie

Massif de rosiers dans le jardin du port de l'arsenal (Paris, 75), automne, photo Alain Delavie

Des roses en novembre. Et peut être en décembre, si la météo parisienne le veut bien.