juin 252012
 
Les jardins du Ruisseau, Paris 18e (75)

Les jardins du Ruisseau, Paris 18e (75), 12 mai 2012, photo Alain Delavie

Amoureux de la nature et de la convivialité, les Jardins du Ruisseau vous donnent rendez-vous, à quelques pas de la Porte de Clignancourt (Paris 18e), les 30 juin et 1er juillet 2012 pour fêter le début de l’été dans un espace unique et insolite.

Les jardins du Ruisseau, Paris 18e (75), 12 mai 2012, photo Alain Delavie

Venez vous mettre au vert, danser, profiter des animations inédites, vous restaurer, découvrir un univers artistique éclectique….

Dans et musique sur les rails de la Petite Ceinture samedi 30 juin et dimanche 1er juillet 2012

Et pour vous donner davantage envie d’aller vous perdre dans les Jardins du Ruisseau, voici quelques photos récentes des lieux…
Continue reading »

juin 132012
 

Abreuvoir à abeilles dans les Jardins du Ruisseau, rue du Ruisseau (le long de la Petite Ceinture), Paris 18e (75)

Et oui les abeilles boivent et ont besoin d’un point d’eau à proximité de leur ruche. Quand il n’y a pas de cours d’eau à proximité, il faut penser à installer un abreuvoir pour que ces insectes si utiles puissent venir s’abreuver sans se noyer. Voici un modèle photographié dans les Jardins du Ruisseau (Paris 18e) où sont installées quelques ruches en plein Paris.

Les insectes choisissent dans la nature un emplacement de façon à éviter les noyades et à obtenir une eau la plus chaude possible. Le long d’un cours d’eau, c’est une portion de rive avec une eau peu profonde bien ensoleillée, sans courant et à l’abri du vent. Ce sont ces conditions qu’il faut recréer quand on installe un abreuvoir artificiel.

Abreuvoir à abeilles dans les Jardins du Ruisseau, rue du Ruisseau (le long de la Petite Ceinture), Paris 18e (75)

Une soucoupe remplie d’eau avec quelques pierres plates qui permettent aux abeilles de s’approcher au plus près du liquide sans risquer le bain et la noyade. Une installation simple, mais efficace quand on voit le nombre d’abeilles qui viennent s’y abreuver ou prélever une petite quantité (25 mg par abeille) pour la rapporter dans la ruche.