mai 242009
 

La plupart des plantes installées sur mon balcon se sont maintenant bien développées. Les rameaux et les feuillages ont maintenant franchi la balustrade et se hissent au-dessus de la rue.

Ici une renouée à feuillage panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’), Saruma henryi et sceaux-de-Salomon. Vision surprenante, gare au vertige !

avr 282009
 

Il y a quelques semaines à peine, je vous montrais les premières fleurs de mon pied de Saruma henryi. Aujourd’hui la touffe s’est beaucoup étoffée et les fleurs se succèdent sans interruption.

Des grosses feuilles duveteuses en forme de coeur, toutes douces.
Des petites fleurs d’un adorable jaune primevère, semblables à des petits pavots…
Pour les coins ombragés pas trop secs, c’est certainement une des meilleures plantes vivaces que je connaisse. Une valeur sûre, mention très bien. Et en plus, elle se ressème ! Cette année j’ai plein de « bébés » tout autour de mon pied. Ils sont tous petits, mais j’en ai repiqué quelques uns pour les apporter au Troc Vert de Montreuil (93), prévu le 17 mai je vous rappelle…

avr 042009
 

Le 22 mars dernier, je vous parlais des feuilles velues de mon pied de Saruma henryi, qui sortait à peine de terre. Depuis quelques jours, les premières fleurs sont apparues alors que les pousses ne font guère plus que 5 à 10 cm de hauteur. Une nature généreuse !Cette première floraison devrait se poursuivre sans interruption jusqu’en automne, sous réserve de maintenir le terreau de la jardinière toujours frais par des des arrosages réguliers.Les petites fleurs d’un tendre jaune primevère ressemblent à celles des pavots. Et pourtant, le saruma appartient à la famille des aristoloches (Aristolochiacées).

juil 272008
 

L’été n’en est encore qu’à ces débuts, mais les premières récoltes de graines de fleurs d’été commencent.
Aujourd’hui, j’ai recueilli les premières graines de mes belles-de-nuit (Mirabilis longiflora) qui ont déjà beaucoup fleuri, embaumant le balcon et l’appartement en fin de journée et dans la soirée. Une belle petite récolte, mais ce n’est que le début, il y en a quatre à cinq fois plus qui doivent encore mûrir. Et les fleurs continuent encore à s’ouvrir, la récolte n’est donc pas fini.Les graines sont curieuses : ovales comme des minuscules grenades, assez grosses, tigrées, elles ont un petit côté animal, insecte. Pour un peu, on s’attenderait à les voir bouger, sortant des petites pattes. Il n’ en est rien, elles se contentent de tomber de leur gangue de bractées, poisseuses en diable. J’avais les doigts tous collants ce matin quand je les ai extirpées de leur protection naturelle. De la vraie poisse et tenace avec ça, j’ai du me laver deux fois les mains avec du liquide à vaisselle.
Ce ne sont pas les seules graines qui arrivent à maturité sur le balcon. Il y a déjà longtemps que le pied de Saruma henryi sème à tout vent ses petites graines brillantes comme de la limaille. Le coeur-de-Marie grimpant (Dicentra scandens) a des petites gousses, mais elles sont encore vertes. Les impatiens font aussi des petits fruits, qui éclatent aussitôt mûrs. Il y a encore deux mois d’été, la saison des graines ne fait que commencer !

mai 202008
 

Au royaume de l’ombre, le Saruma est roi…
J’ai découvert cette plante vivace de la famille des aristoloches il y a quatre ans maintenant. Avec juste un petit plant fleuri acheté chez Sandrine et Thierry Delabroye (59) lors d’une des éditions printanières des journées des plantes de Courson (91). Depuis la touffe s’est étoffée, n’a cessé de fleurir et s’est même ressemée dans la grande jardinière où je l’ai installée.
Jamais malade, résistant aux coups de soif pas trop prolongés, bien rustique et incroyablement florifère sur mon balcon ensoleillé seulement le matin jusqu’à 11 heures. Une plante idéale, pas vraiment spectaculaire mais fort sympathique… Je ne m’en lasse pas et ne m’en séparerais pour rien au monde.
Jardiniers des villes ou jardiniers des champs, si vous avez un coin ombragé inoccupé, pensez au Saruma henryi, il vous le rendra en fleurissant de la fin de l’hiver jusqu’au coeur de l’automne suivant. Avec un minimum de soins, quelques arrosages pour garder le sol frais et une taille de nettoyage à la sortie de l’hiver pour éliminer les tiges mortes.
Une valeur sûre à découvrir et à faire connaître !