mar 092013
 

Sedum rougi par le froid hivernal, Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

L’hiver a donné des couleurs vives et contrastées amusantes à ce petit orpin des rochers (Sedum reflexum ou S. rupestre) qui a des faux airs d’hérisson quand on le regarde de plus près. Une petite plante vivace qui n’a rien de spectaculaire, mais qui ravit tous ceux en quête de plantes sans soucis et peu encombrantes pour leurs potées.

Dans un pot avec un terreau de bonne qualité et des arrosages suivis, sans excès, cet orpin forme vite une belle touffe qui se répand de part et d’autre du contenant pour retomber. Le feuillage persistant et brillant reste élégant à longueur d’année, au printemps la floraison jaune vif égaye la potée. Une tige se casse ? Aussitôt replantée, aussitôt reprise.

Patrick Nicolas en propose une belle collection dans sa pépinière à Meudon (Hauts-de-Seine).

mar 252012
 

Sedum palmeri en fin d'hiver dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Cette petite espèce de Sedum au port plutôt tapissant ou retombant se pare de couleurs vives en hiver sous l’effet du froid. Puis au rose et au rouge colorant les petites feuilles charnues vert clair vient s’ajouter le jaune vif des hampes de fleurs qui apparaissent très tôt, le plus souvent en mars.

Sedum palmeri en fin d'hiver dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Cette petite plante succulente ne dépasse pas 20 cm de hauteur. Elle forme des petites rosettes aux feuilles bleu vert de 5 à 8 cm de diamètre. Elle ressemble à un petit aéonium. Sa croissance est assez rapide, Sedum palmeri forme vite des grosses touffes étalées. La floraison jaune vif apparaît au tout début du printemps.

Sedum palmeri en fin d'hiver dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Ce petit sedum n’est pas donné comme étant très rustique. Il résiste toutefois à des températures négatives allant jusqu’à -9 °C. Les pieds que j’ai photographiés sont en plein air dans Paris, dans des jardinières ou des potées du cimetière du Père Lachaise. Donc sans aucune protection hivernale et certainement des soins très réduits pendant la mauvaise saison.

Une plante idéale pour les rebords de fenêtre, les balcons, les terrasses ou les cours très ensoleillés. Parfait aussi pour une potée durable sans soucis et très peu d’entretien.

mar 212012
 

Touffe de sedum dans une jardinière du cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

Il n’y a pas que les bergénias qui ont pris des couleurs avec l’hiver. Ce petit sedum aux feuilles habituellement vert bleuté argenté s’est fortement teinté de pourpre rouge sous l’effet conjugué du froid et de la sécheresse hivernale. Le résultat est plutôt attrayant.

Touffe de sedum dans une jardinière du cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

Je ne suis pas un expert en sedum, genre comprenant un grand nombre d’espèces. Mais en cherchant un peu sur Internet, je trouve que ce sedum ressemble beaucoup à Sedum forsterianum ou sa variété ‘Antique Grill’, mais aussi au Sedum rupestre, sachant que ces sedums peuvent changer de couleur, passant du vert quand ils sont suffisamment arrosés au glauque presque argenté et teinté de rouge quand les conditions de culture deviennent plus difficiles.

Quel que soit son petit nom, cette petite plante grasse parfaitement rustique est très élégante. Parfaite pour une potée sans soucis à installer dans un coin ensoleillé d’un balcon ou d’une cour, voire sur un rebord de fenêtre.

mai 092011
 

Orpin des murailles, orpin jaune, orpin brûlant, pain-d’oiseau, poivre de muraille, vermiculaire… Les noms communs sont nombreux pour désigner ce petit sedum (Sedum acris). L’un des plus petits sedums, mais aussi l’un des plus envahissants, au point de pousser un peu partout, notamment sur les murs.

Sedum acris sur un mur

Orpin jaune ou poivre de murailles (Sedum acris) accroché à un mur, Suresnes (92), mai 2011, photo Alain Delavie

Cette petite plante succulente vivace et parfaitement rustique n’a pas besoin de beaucoup de terre pour prospérer. Elle se ressème facilement et le moindre fragment de tige prend racines au contact du sol. Celles et ceux qui un jour l’ont introduite dans leur rocaille ou leur jardin savent combien ce sedum vagabonde au gré du vent.

Sedum acris

Orpin jaune ou poivre de murailles (Sedum acris) accroché à un mur, Suresnes (92), mai 2011, photo Alain Delavie

Plante de terrain sec et très ensoleillé, le poivre de murailles pousse très bien en pot ou jardinière, même dans des contenants très petits. On peut oublier de l’arroser !

On le rencontre parfois à l’état sauvage comme les pieds que j’ai photographiés sur un grand mur à Suresnes (92), près de la gare. Mais il est fréquemment proposé en godets, dans le rayon des plantes vivaces.
En Île-de-France, une bonne adresse pour trouver des sédums : Pépinières Patrick Nicolas.

sept 152010
 

Les grands sedums font le bonheur des jardins et des balcons très ensoleillés en fin d’été et en automne. Robustes, rustiques, résistants à la sécheresse et faciles à cultiver, ils sont de plus très florifères et appréciés par les papillons et autres insectes butineurs. Sedum ‘T Rex’ ressemble au célèbre ‘Autumn Joy’, mais avec un feuillage dentelé.

Plante vivace succulente

Feuillage dentelé du Sedum 'T Rex', Pépinières Delabroye, photo Alain Delavie

Si vous connaissez la variété de Sedum ‘Autumn Joy’, aussi dénommée Sedum ‘Herbstfreude’, la ressemblance avec le Sedum ‘T Rex’ est forte, à la différence des feuilles dentelées sur les bords pour ce dernier.

Plante vivace succulente

Feuillage dentelé du Sedum 'T Rex', Pépinières Delabroye, photo Alain Delavie

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas les qualités du Sedum ‘Autumn Joy’, voici les commentaires de Thierry Denis (Le Jardin du Morvan) dans son catalogue :
« L’arme ultime du jardinier contemplatif
Inimitable, incontournable, increvable.
Des fleurs fantastiques (parfumées), d’abord vert amande puis roses et enfin rouge cuivré.
Un feuillage réjouissant dès février, des touffes impénétrables aux mauvaises herbes.
Réussite assurée, sans eau, dans un mauvais terrain. Et même en pot. Plantez-en là où le soleil cogne. »

Plante vivace succulente

Sedum 'T Rex' en pleine floraison, photo DR

‘T Rex’ a juste un feuillage un peu plus décoratif ou plus original. Il peut former une touffe de 50 à 60 cm de hauteur.
La plante sans soucis pour arroseur dilettante.
Je ne l’ai vu qu’une seule fois, lors des Journées des Plantes de Courson, sur le stand de Thierry Delabroye. Mais il n’est plus à son catalogue 2010…

oct 042008
 

Hier, je vous ai annoncé l’exposition Mini Hortus qui se déroule jusqu’à demain dimanche sur le quai de la Tournelle, à l’angle de la rue de Pontoise. J’y suis passé cet après-midi profitant du beau soleil.

Endroit insolite pour une exposition vente de plantes, mais le cadre est très agréable avec la Seine et Notre-Dame à proximité. Petite visite en photos…Chez Patrick Nicolas, pépiniériste installé à Meudon (92), j’ai craqué pour un superbe sedum au feuillage rutilant : Sedum ‘Chocolate Ball’. Avec une belle touffe de Stipa tenuifolia, il ira remplacer la suspension d’impatiens à fleurs bleues qui terminent leur vie sur le balcon. Cette espèce de sedum n’exige pas autant de soleil que les autres. Je le trouve superbe !