juin 142013
 

Rose 'Peace and Love', roseraie du parc de Bagatelle, Paris 16e (75)

La 5ème édition du Grand Prix de la rose organisé par la Société Nationale d’Horticulture de France a récompensé la rose Peace and Love. Le Grand Prix toutes catégories a été décerné à cette variété à grandes fleurs simples bicolores.

Rose 'Peace and Love', roseraie du parc de Bagatelle, Paris 16e (75)

Le Grand Prix de la Rose SNHF récompense les rosiers les plus résistants, les plus beaux et qui s’adaptent à tous les jardins. Ce rosier est très sain. Ses fleurs simples rose clair sont marquées d’un oeil rose foncé tirant sur le brun au centre. Elles sont délicatement parfumées.
Obtenteur : Chris Warner.

Cette rose a aussi obtenu le second prix au Concours international de roses nouvelles de Bagatelle en 2011. Elle est d’ailleurs présentée dans la roseraie du parc de Bagatelle où j’ai pu la photographier hier après avoir participé à la 106ème édition du Concours international de roses de Bagatelle.

En vente chez :Pépinières de la Saulaie
Les Roses Anciennes André Ève

avr 022013
 

Jardiner autrement, conférences et échanges autour du jardinage raisonné

La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) et la Ville d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) organisent un après-midi de conférences et d’échanges autour du jardinage raisonné.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du plan Écophyto*, initié à la suite du Grenelle de l’Environnement, qui vise à réduire progressivement l’usage des pesticides. En effet, en France, un million d’hectares de jardins d’amateurs reçoivent environ 5000 tonnes de pesticides chaque année. Cela représente 5% des pesticides en France. Bien que moindre en quantité par rapport aux usages agricoles, cette utilisation est réalisée au plus près de la population et constitue une source importante de la contamination des eaux.
Informer, sensibiliser et aider les 17 millions de jardiniers amateurs à améliorer leurs pratiques est donc un enjeu de santé publique, environnemental et de société. C’est dans ce cadre que la SNHF et la Ville d’Asnières-sur-Seine organisent cet après-midi de conférences, d’échanges et de témoignages autour du jardinage raisonné qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine du développement durable.
*Avec le soutien de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA), du Ministère de l’écologie (MEDDE) et du Ministère de l’agriculture (MAAF).

Programme indicatif

  • 13h30 : Accueil des participants
  • 14h00 : Ouverture
  • 14h10 : Présentation du plan Écophyto en Ile-de-France, objectif : réduire l’usage des pesticides
  • 14h40 : Présentation de l’initiative Jardiner Autrement par la SNHF
  • 15h10 : Conférence principale : « Insectes et araignées du jardin : de sales bêtes ? » , par François Lasserre, vice-président de l’Office pour la protection des insectes et de leur environnement (OPIE)
  • 16:10 : Pause café
  • 16h25 : Présentation d’initiatives locales et témoignages organisés autour d’une table ronde
  • 17:00 : Echanges avec la salle
  • 17h15 : Clôture de la rencontre

Programme complet sur www.jardiner-autrement.fr, rubrique Agenda

Jardiner autrement, conférences et échanges autour du jardinage raisonné

Informations pratiques
Entrée gratuite, sur inscription préalable : contact@jardiner-autrement.fr ou au téléphone 01 44 39 78 88.
Lieu : Hôtel de Ville d’Asnières-sur-Seine, Hauts-de-Seine.
Accès en métro, ligne 13 station Gabriel Péri ou en Transilien, ligne L, station gare SNCF d’Asnières).
Horaires : de 14h à 17h30, accueil à partir de 13h30.

fév 232013
 

Vous êtes fier de votre jardin ? La Société Nationale d’Horticulture de France vous propose trois concours pour le faire savoir.

Votre potager fait l’admiration de votre entourage.
C’est votre côté épicurien qui vous pousse à bichonner vos plates-bandes dès que vous avez un moment de libre. Tout le monde en profite, autant pour le goût que pour la santé, une vraie motivation. Vous êtes prêt à participer au Concours National des Jardins Potagers (co-organisé par la SNHF, le GNIS et Jardinot).
Participation avant le 30 juin 2013.

Votre jardin d’agrément émerveille ceux qui le visitent.
Vous avez une âme d’artiste ; vous aimez le beau, l’harmonie autour de vous. Qu’il soit source de recueillement ou lieu de convivialité, votre jardin est un vrai lieu de vie.
Présentez-le au Prix Bonpland (organisé par la SNHF avec le soutien de l’Institut Jardiland).
Participation avant le 15 mai 2013.

Sensible à votre environnement, vous traitez votre jardin avec beaucoup d’égards pour en faire un lieu d’équilibre et de biodiversité.
En ayant recours à votre bon sens et vos capacités d’observation, chaque saison, vous trouvez de nouvelles astuces pour faire reculer les bioagresseurs de vos plantes.
Partagez votre expérience grâce au concours Jardiner autrement (organisé par la SNHF en partenariat avec les signataires de l’accord cadre Ecophyto jardiniers amateurs).
Participation avant le 2 avril 2013.

fév 132013
 

Au pays des racines (SNHF)

Depuis 2008, la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) organise des journées de conférences et d’échanges auprès d’un large public – professionnels, amateurs et jardiniers de demain – afin de diffuser les connaissances scientifiques et les expériences de jardiniers. Cette journée fait partie d’une série de trois qui permettent de vulgariser le colloque « Alliances au pays des racines » qui s’est tenu à Paris le 25 mai 2012.

Les racines de la quasi-totalité des plantes terrestres (arbres et arbustes des forêts et des espaces verts ornementaux, plantes et fleurs de grande culture ou des jardins, herbes des prairies…) cohabitent avec des micro-organismes spécialisés, comme des champignons, des bactéries, des nématodes, des macro-organismes tels que les carabes ou les vers de terre, dans un environnement naturel ou anthropisé.

Ces associations sont souvent méconnues et leurs intérêts pratiques sous-estimés, même chez les agronomes, les professionnels de l’horticulture et du maraîchage, les aménageurs des espaces les forestiers ou encore les acteurs de l’enseignement. Ce sont des relations souvent mutualistes, des interactions intimes et durables, qui ne se limitent pas toujours aux symbioses, mais qui convergent toujours vers des bénéfices réciproques. « Au pays des racines », la rhizosphère est une région du sol formée par les racines et les micro/macro-organismes associés et constitue un lieu d’échanges biogéochimiques intenses entre les végétaux et les sols.

Continue reading »

déc 092012
 

Chaque année, le Concours National des Jardins Potagers permet de récompenser des jardins potagers remarquables au niveau de la diversité des légumes cultivés, des bonnes pratiques de jardinage et de l’esthétique du jardin.

Logos SNHF, Jardinot et GNIS

Organisé conjointement par la SNHF, l’Association JARDINOT – Le Jardin du Cheminot et le GNIS, il est ouvert à tous les jardiniers.

Pour l’édition 2012, le jury, composé de représentants de la SNHF, du Jardin du Cheminot et du GNIS, a retenu quatorze finalistes dont les jardins ont été visités en juillet, août et septembre pour établir, conformément au règlement du concours, la liste des lauréats dans chacune des catégories proposées :

  • jardin potager privatif,
  • potager dans un ensemble collectif de jardins (centre de jardins, jardins familiaux…),
  • jardin potager privatif situé dans un environnement paysager (château, grand parc…)
  • jardin ou parcelle pédagogique, réalisé sur initiative individuelle ou avec la participation d’associations de jardiniers ou de sociétés d’horticulture.

Cette année, les lauréats qui ont été distingués par un Grand Prix dans 3 catégories du Concours :

  • Les jardins de Sylvain et Hélène Jaworski à Fay-de-Bretagne (44) particulièrement riches en diversité d’espèces et de variétés cultivées,
  • Florent Morisseau pour son surprenant « Potager Embarqué » à Camon (80),
  • Le parcours pédagogique de l’Association des Maisons du bornage de la Forêt de Fontainebleau à Veneux-Les-Sablons (77.

Grand prix 2012 - Catégorie 4 - Photo 1 - jardin de l'association des maisons du bornage à Veneux-Les-Sablons (Seine-et-Marne) (©: Dominique Daviot - GNIS)

 

L’Association Noé Conservation, partenaire du Concours depuis 2006 en cohésion avec son programme « Papillons & Jardin », récompense et encourage cette année trois jardins finalistes pour leur démarche de préservation de la nature et de la biodiversité.

La Commanderie du Fleurissement et du Cadre de Vie, dont l’objet est de promouvoir des actions de développement durable, d’amélioration et de respect du cadre de vie notamment auprès des enfants, honore cette année dans l’Ordre National de Romarin une personne qui œuvre dans les écoles pour développer des activités et la pratique de jardinage auprès des enfants.

Continue reading »

déc 052012
 

Logo de la SNHF

Les Pouvoirs Publics viennent d’attribuer à la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) le statut d’intérêt général.

Par cette reconnaissance, tous les dons effectués par les particuliers et les entreprises (au titre du mécénat) pourront désormais bénéficier des réductions fiscales liées à ce régime.
Forte de plus de 100 000 adhérents, avec un ancrage régional important, la Société Nationale d’Horticulture de France devrait, de part l’obtention de ce nouveau statut, pouvoir développer ses moyens. Avis aux généreux donateurs !

Le saviez-vous ?
Réduction d’impôt pour dons effectués au profit d’organismes d’intérêt général
Vous devez effectuer un don sans rien recevoir en contrepartie. Votre don peut prendre l’une des formes suivantes :

  • versements directs,
  • abandon exprès de revenus ou de produits (abandon de droits d’auteur par exemple),
  • frais que vous avez personnellement engagés dans le cadre de votre activité bénévole et que l’association ne vous rembourse pas.

Le montant ouvrant droit aux réductions d’impôt s’élève à 66% des sommes versées dans la limite des 20% du montant imposable. Lorsque le montant des dons dépasse la limite de 20 % du revenu imposable, l’excédent est reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à la réduction d’impôt dans les mêmes conditions. En cas de nouveaux versements au titre des années suivantes, les excédents reportés ouvrent droit à la réduction d’impôt avant les versements de l’année. Les excédents les plus anciens sont retenus en priorité.