oct 132013
 

Potorose dans la rue de Belleville, création de Paule Kingleur / Paris Label
Paule Kingleur (Paris Label) a détourné un poteau laid en Potorose devant la maison natale d’Édith Piaf (72, rue de Belleville) dans le cadre de la manifestation « La Vi(ll)e en Rose » organisée par les Ateliers d’Artistes de Belleville du 11 au dimanche 13 octobre 2013.

Dans le cadre de l’événement autour des 50 ans de la disparition d’Édith Piaf, l’exposition à la galerie des Ateliers d’Artistes de Belleville “la Vie en Rose” devient “La Ville en rose” !
L’intervention  a commencé depuis le vendredi 11 octobre à 15h devant la maison dite d’Édith Piaf au 72 de la rue de Belleville. Elle s’est poursuivi le long de trois rues, jusqu’à la galerie des AAB; les œuvres sont visibles jusqu’à aujourd’hui dimanche sur le parcours : interventions artistiques, poétiques et éphémères, détournements de mobilier urbain, intrusions dans les vitrines des commerçants, marquages… Mosaïques, pochoirs, collages, fleurs en papiers, tissus flottant roses… autant d’installations à découvrir tout au long de votre chemin. Le rose est partout, il se répand dans la ville, métamorphosée par la création des artistes !

oct 082013
 

Art urbain dans la rue de l'Ourcq (Paris 19e)
À l’occasion du « Mois du Street Art dans le 13e », la Ville de Paris lance, avec l’appui de l’association Lartefact, une nouvelle application smartphone « My Paris Street Art » pour offrir aux visiteurs, aux passionnés d’art et aux curieux un regard inédit et haut en couleurs sur la capitale.

« My Paris Street Art » permet de localiser en un seul clic plus d’une centaine d’œuvres commentées à Paris et dans plusieurs communes limitrophes dont Bagnolet, Montreuil, Les Lilas, Évry et Vitry. C’est aussi une application interactive qui permet aux riverains de prendre en photo des œuvres pour les partager avec la communauté et enrichir la carte « My Paris Street Art ».

Berceau historique du Street Art, Paris est devenue en quelques années l’une des capitales mondiales de ce mouvement artistique populaire. Grâce à cette nouvelle application, la Ville de Paris souhaite mettre à l’honneur cet art apprécié par les Parisiens et les visiteurs et accessible à tous.

L’application est gratuite et disponible sur l’Apple Store et Androïd market.

Le compte Twitter: https://twitter.com/paris_streetart
La page « fan » Facebook : www.facebook.com/streetartinparis
Le site internet : www.paris-streetart.com

oct 072013
 

Tour Paris 13, Paris 13e (75)
La Tour 13, que je vous ai déjà montré il y a quelques temps avec ses coulures orange fluo en façade, est depuis plusieurs mois investie par plus d’une centaine d’artistes graffeurs venant du monde entier. Depuis le 1er octobre et jusqu’à la fin du mois, le public peut visiter cette oeuvre d’art éphémère qui sera complètement détruite en novembre. Mais cette exposition attire la foule !

Hier dimanche, après mon émission sur France Bleu 107,1, je suis allé en fin de matinée voir cette installation artistique. Enfin je souhaitais la voir, car en arrivant, une queue interminable faisait le tour de l’immeuble. Résigné, je me suis mis dans la file d’attente et j’ai commencé à faire le poireau. Après une bonne demi-heure, un gardien est venu nous dire que nous avions… 7 à 8 heures d’attente avant de pouvoir entrer dans l’immeuble. Inutile de vous dire que j’ai aussitôt renoncé !

La tour est ouverte à la visite jusqu’au 30 octobre 2013 tous les jours de 12h à 20h, sauf le lundi. Entrée gratuite.
La Tour Paris 13, 5 rue Fulton, 75013 Paris (Métro: ligne 6, station Quai de la Gare).

août 182013
 

Weed 4 life, graffiti dans une rue de la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)

Un graffiti photographié hier dans une rue de la Butte de Montmartre (Paris 18e) où je me baladais pour nourrir mon blog avec de nouvelles idées jardinières et parisiennes. Sur le coup, j’ai traduit « weed » par mauvaise herbe, je trouvais le slogan assez sympa, une mauvaise herbe pour la vie… Mais il n’en est rien, ce tag fait allusion à l’herbe qui se fume, la marijuana, le cannabis (sic !).

N’étant pas du tout un adepte, je n’ai pas reconnu la feuille à sept folioles caractéristique de cette herbe défendue. C’est en tapant « weed 4 life » dans Google que j’ai compris.
Je n’adhère pas à ce slogan (je suis totalement « life without weed »), mais il existe, dessiné dans la capitale… Et il ne parle pas de mauvaise herbe pour celles et ceux qui ne parlent pas l’anglais.

D’où l’intérêt d’avoir toujours le réflexe de vérifier sur Internet ou ailleurs ce que peut signifier une inscription sur un mur, aussi anodine qu’elle puisse paraître parfois et même si elle s’affiche à la vue du plus grand nombre…

juin 302013
 

Collage de Fred Le Chevalier, quai de la Corse, Paris 4ème (75)

Cela fait un bon moment que je n’avais montré un nouveau collage de Fred Le Chevalier. Voici le dernier que j’ai aperçu sur les bords de Seine, au niveau du quai de la Corse sur l’Île de la Cité dans le 4e arrondissement de Paris.