sept 082010
 

Est-ce la fin de l’été ou les basses températures, mais mon pied de patate douce d’ornement (Ipomoea batatas ‘Sweet Caroline Bronze’) prend des teintes pourpres magnifiques, qui se mêlent au rouge vermillon du bégonia Bonfire, splendide à cette période de l’année.

Décorations florales estivales sur mon balcon

Grosse suspension de bégonia Bonfire et d'Ipomoea batatas 'Sweet Caroline Bronze' sur mon balcon, début septembre, photo Alain Delavie

Le jeune plant installé au printemps dernier a beaucoup poussé, donnant de belles et larges feuilles découpées et vivement colorées.

Plante bulbeuse à feuillage décoratif

Feuillage bronze pourpré d'Ipomoea batatas 'Sweet Caroline Bronze' en fin d'été, début septembre, photo Alain Delavie

Pour les grosses compositions, cette patate douce ornementale est vraiment une bonne plante, pas difficile à entretenir et à la croissance vigoureuse. Elle est toutefois un peu moins poussante que la variété à feuillage doré, et c’est tant mieux car je n’ai pas encore réussi à faire pousser et grandir mon balcon ! Les plantes oui, le béton non…

Ce billet est le 1500ème que je publie sur mon blog Paris côté Jardin.
Merci à toutes et à tous de vos visites, de votre fidélité, de vos commentaires. Continuez !
Moi j’ai bien l’intention de continuer, en route pour les 2000 articles…

sept 032010
 

Le tout petit pied de lierre terrestre panaché (Glechoma hederacea ‘Variegata’) acheté au printemps dernier s’est métamorphosé en quelques mois et retombe désormais sur plus d’un mètre à une des extrémités de mon balcon.

Plante vivace à feuillage décoratif

Suspension de Glechoma hederacea 'Variegata' sur mon balcon en fin d'été, septembre 2010, photo Alain Delavie

Une belle cascade de petites feuilles arrondies et crénelées, formant un rideau végétal bien dense qui plonge désormais vers le sol du balcon. Et le feuillage est toujours impeccable, pas de trace d’oïdium si fréquent sur cette belle plante vivace en fin d’été. Un feuillage solide car il y a eu quelques bons orages et des fortes rafales de vent à plusieurs reprises qui ont balancé les longues tiges un peu dans tous les sens. Pas une feuille n’est tombée !

Inutile de vous dire que je dois souvent arroser, presque tous les jours car il y a aussi un gros pied de balsamine dans la suspension. Si je trouve une suspension à réserve d’eau l’année prochaine, je change pour m’éviter toutes ces corvées d’arrosage. Et je vais installer d’autres gléchomas en bordure de mes grandes jardinières, pour peu à peu les dissimuler…

août 192010
 

Le coup de fraîcheur et les pluies soutenues ont ragaillardi mon pied de balsamine pourtant déjà bien vigoureux. L’abondance d’eau a dopé sa croissance et sa floraison, spectaculaire.

Fleurs d'été

Suspension de balsamine et d'isotoma sur mon balcon, mi août 2010, photo Alain Delavie

L’euphorbe Diamond Frost et l’isotoma sont aussi superbes, toutes ces fleurs d’été aimant des arrosages réguliers et copieux et des températures pas trop élevées. Je n’aurai jamais choisi une balsamine violette, mais le hasard a bien fait les choses car je trouve cette couleur magnifique. Lumineuse, soutenue, un très beau violet, qui s’accorde à merveille avec le bleu lavande de l’isotoma.

Va falloir que ma balsamine se calme un peu, car je ne sais pas si vous avez remarqué, mais elle est arrivée au toit et commence à dépasser la gouttière…

août 152010
 

L’été étant maintenant bien avancé, les plantes installées sur mon balcon ont pris une belle opulence. Toutes les floraisons ne sont pas encore au rendez-vous, certaines trainent encore un peu, mais il est temps de vous faire découvrir mon antre végétal parisien situé entre ciel et terre.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Commençons par des vues prises depuis la rue quelques étages en-dessous.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potée et suspension de bégonias, tomate cerise et Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Profusion de bégonias rouges côté soleil levant et canal de l’Ourcq. Des bégonias tubéreux (bégonia ‘Bertinii’ et bégonia ‘Odorata rouge’) que je ne vois presque pas de l’intérieur car les floraisons se sont dirigées vers la lumière et le soleil, côté rue. À côté dans l’angle du balcon, mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100′ et les hibiscus (Hibiscus ‘Fireball’ et H. coccineus) qui ne sont pas encore fleuris. Mais il y a de nombreux boutons floraux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Sceaux de Salomon et corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Au centre du balcon, la touffe de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) dresse ses cannes et ses multiples petits pompons dorés. Un arbuste à fleurs sans soucis, très florifère, qui pousse très bien en pot.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fallopia japonica 'Variegata', mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Et de l’autre côté du balcon, le plus à l’Ouest, une immense touffe de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au feuillage changeant, plus ou moins éclaboussé de crème. Croissance XXL, arrosages quasi quotidiens… Mais une plante très robuste, qui a vite occupé toute sa grande jardinière.

Et maintenant, continuons le tour du propriétaire mais avec des vues depuis l’appartement et l’intérieur du balcon…

Continue reading »

juil 232010
 

Moins imposant que la patate douce d’ornement, le lierre terrestre panaché (Glechoma hederacea ‘Variegata’) offre un joli feuillage qui s’intègre bien dans les compositions florales estivales réservées aux emplacements ombragés ou mi ombragés.

Plante vivace à feuillage décoratif pour potées et suspensions

Suspension de lierre terrestre panaché (Glechoma hederacea 'Variegata') sur mon balcon, juillet 2010, photo Alain Delavie

Cette plante vivace a un port très étalé quand on la cultive sur le sol où elle a tendance à couvrir peu à peu la terre nue. Les longues et fines tiges couvertes de feuilles arrondies et crénelées s’enracinent au niveau des noeuds ce qui facilite le pouvoir couvrant de ce lierre terrestre. Cultivée dans une suspension ou une jardinière, Glechoma hederacea ‘Variegata’ retombe et forme des cascades qui peuvent facilement atteindre 50 à 80 cm de longueur pendant la belle saison. Pour en profiter le plus possible, il est préférable de le cultiver dans une suspension ou une potée accrochée à un mur ou une rambarde de balcon.

Cette plante robuste appartient à la famille des Lamiacées. Ce n’est donc pas un lierre, plante qui appartient à la famille des Aracées. C’est l’aspect des feuilles et son port couvrant qui lui ont valu ce surnom. L’espèce type a un feuillage vert. La forme horticole a des feuilles vert gris argenté plus ou moins bordées de blanc crème. Les jeunes feuilles sont parfois presque entièrement blanc crème puis elles perdent de leur panachure.
Au printemps quand la plante est cultivée comme une vivace, des petites fleurs tubulaires et violettes tachées de pourpre apparaissent discrètement le long des tiges, à l’aisselle des feuilles.

En pot ou en suspension, Glechoma hederacea ‘Variegata’ apprécie un sol riche et humifère, qui doit rester frais pendant la belle saison. Il faut donc prévoir des arrosages réguliers. Il faut absolument lui éviter les emplacements trop chauds et secs car son feuillage est sensible à la sécheresse de l’air. En été, il se montre sensible aux attaques d’araignées rouges et à l’oïdium quand les conditions lui sont défavorables. En cas de forte attaque, il est conseillé de rabattre la plante à la base pour qu’elle reforme de nouvelles pousses rapidement.

En hiver, ce lierre terrestre résiste aux gelées, son feuillage persistant pouvant disparaître. Mais de nouvelles pousses sortent très vite de terre en fin d’hiver dès que les températures redeviennent positives. Même s’il est cultivé avec des fleurs annuelles, il peut donc se conserver d’une année sur l’autre.

juin 082010
 

L’agence d’écodesigners Art Terre exposait à Jardins, Jardin aux Tuileries le week-end dernier. L’occasion de révéler les dernières créations, dont une petite suspension à trois étages créée par Brindi.

Nature Design

Suspension, création Brindi - Agence Art Terre, manifestation Jardins, Jardin aux Tuileries, juin 2010, photo Alain Delavie

L’Agence Art Terre recycle ce qui a déjà été transformé pour en refaire des objets utiles, pratiques et ludiques. Elle repense aussi la façon de les fabriquer en privilégiant la réinsertion et la relocalisation.

Récup'

Suspension, création Brindi - Agence Art Terre, manifestation Jardins, Jardin aux Tuileries, juin 2010, photo Alain Delavie

Cette suspension aime aussi bien l’intérieur que l’extérieur. Recyclée et recyclable, parce qu’elle est en PéVéChouc, une nouvelle matière provenant du recyclage industriel de PVC textile des intérieurs de voiture.

Brindi aimant toujours et surtout la nature, a dessiné une collection pour redonner vie à cette matière recyclée. Avec sa sérigraphie, cette suspension égayera balcons et jardins ! Et elle ne craint ni le froid ni le chaud !
Pévéchouc, 100% matière recyclée. Fabriqué en France.

Nature Design

Suspension, création Brindi - Agence Art Terre, manifestation Jardins, Jardin aux Tuileries, juin 2010, photo Alain Delavie

Tendance jardin suspendu… Pour celles et ceux qui manquent de place.

Agence Art Terre,
212, rue Saint-Maur,
75010 Paris.
Tél. : 01 44 84 00 26.