nov 032012
 

Grosse potée de chrysanthème blanc dans le cimetière du Père Lachaise le jour de la Toussaint, Paris 20e (75)

Avec quinze énormes boules de fleurs blanc crème à blanc pur, toutes aussi régulières les unes que les autres. Une superbe potée preuve du savoir-faire de l’horticulteur qui l’a produite après de longues semaines de culture avec de nombreux pincements et tailles.

Car même si les chrysanthèmes sont des fleurs d’automne, l’art du jardinier est d’arriver à faire fleurir la plante pour le 1er novembre tout en lui donnant la forme régulière, souvent très arrondie, qui est la plus appréciée pour les potées fleuries.

Grosse potée de chrysanthème blanc dans le cimetière du Père Lachaise le jour de la Toussaint, Paris 20e (75)

Continue reading »

nov 022012
 

Mini tournesol dans l'allée Arthur Rimbaud, Paris 13e (75)

Il est adorable ce petit tournesol noyé parmi les pieds de morelle qui se pressent de fleurir et de pousser pour redonner des nouvelles graines, certainement en vain compte tenu de la saison déjà bien avancée. Mais à cette période de l’année on ne voit que lui dans la plate-bande plutôt défleurie qui longe l’allée Arthur Rimbaud (Paris 13e) !

nov 022012
 

Ciel noir d'orage et de grêle, Paris 19e (75)

Hier vers 12h 45, le ciel au-dessus du 19e arrondissement de Paris s’est complètement obscurci et des rafales de vent violentes se sont levées. Puis quelques éclairs et une bonne averse de grêle plutôt impressionnante, même si je la regardais bien à l’abri derrière une fenêtre. L’averse fut de courte durée, mais elle fut suffisante pour blanchir les toits, les trottoirs et les chaussées de la capitale.

Orage avec chute de grêle, Paris 19e (75)

Pendant une bonne dizaine de minutes, il ne faisait pas bon être dehors ! Continue reading »

nov 012012
 

Chrysanthème par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Les dimensions et le nombre de fleurs de certaines potées de chrysanthèmes me laissent chaque année rêveur, surtout quand on voit les prix pratiqués, les offres promotionnelles étant nombreuses. Il n’est pas rare de trouver des centaines de fleurs sur une potée, impressionnant !

S’il ne gèle pas dans les semaines qui suivent la Toussaint, ces fleurs vont s’épanouir chaque jour davantage pour finir par former une boule fleurie où il est difficile d’apercevoir le feuillage tant les capitules sont à touche touche. Et la floraison peut durer longtemps !

oct 312012
 

Chrysanthèmes par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Les achats des ménages en matière de végétaux d’ornement sont suivis à travers un panel réalisé par TNS Sofres. Selon les résultats de ce panel, en 2011, les Français ont acheté 24,9 millions de pots de chrysanthèmes pour un montant global de 208,7 millions d’euros.

Achats pour le cimetière : 22,5 millions de pots achetés pour un montant de 190 millions d’euros.
Achats pour la décoration d’intérieur ou pour offrir : 2,4 millions de pots achetés pour un montant de 18,7 millions d’euros.

Les mois d’octobre et novembre 2011 ont représenté 93 % des volumes pour 89 % des sommes dépensées en ce qui concerne les achats pour le cimetière et 84 % des volumes pour 86 % des sommes dépensées en ce qui concerne les achats pour la décoration d’intérieur ou pour offrir.

Les changements intervenus dans la méthodologie du panel en 2011 ne permettent pas de pouvoir comparer les résultats 2011 avec les résultats des années antérieures.

Des achats à tous les prix

  • La répartition des achats de chrysanthèmes par tranche de prix en 2011 pour le cimetière
    35,1 % – de 4 €
    28,5% de 4 à 8 €
    9,2 % de 8 à 10 €
    10,4 % de 10 à 15 €
    16,8 % + de 15 €
  • La répartition des achats de chrysanthèmes par tranche de prix en 2011 pour la maison ou pour offrir
    35,1 % – de 4 €
    34 % de 4 à 8 €
    16% de 8 à 10 €
    14,7 % de 10 à 15 €
    10% + de 15 €

Les lieux d’achat
Le marché des chrysanthèmes présente la particularité d’avoir une répartition des achats selon les lieux d’achat beaucoup plus homogène que l’ensemble du marché des végétaux d’intérieur.
Selon les résultats du panel TNS Sofres, en 2011, les principaux lieux d’achat des chrysanthèmes ont été les hyper / supermarchés / jardineries d’hyper avec 33 % des volumes et 23,3 % des sommes dépensées, suivis par les achats sur l’exploitation (16,9 % des volumes et 19,2 % des sommes), les fleuristes (15,5 % des volumes et 22 % des sommes), les jardineries spécialisées (12,8 % des volumes et 14,8 % des sommes).

(Panel TNS Sofres, cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor, constitué d’un échantillon représentatif de la population française composé de 7 000 ménages interrogés mensuellement)

oct 262012
 

Par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Toussaint 2012 : les cimetières parisiens innovent pour la conservation de leur patrimoine et un meilleur service aux usagers.

Comme chaque année, le service des cimetières de la Ville de Paris est mobilisé pour assurer l’accueil de près de 450 000 visiteurs attendus pendant les vacances de la Toussaint. À cette occasion, les cimetières parisiens accueilleront plusieurs innovations lancées cette année par la Ville de Paris.

Des chapelles funéraires abandonnées transformées en mini-colombariums
Après une première expérimentation réussie au Père Lachaise, la Ville de Paris a lancé cette année un programme de réhabilitation d’anciennes chapelles funéraires laissées à l’abandon faute d’ayant-droits. Acquises par la municipalité et intégralement restaurées, une dizaine de ces anciennes sépultures historiques des cimetières du Père Lachaise, Montparnasse, Montmartre et Passy accueilleront bientôt 80 emplacements destinés à recevoir des urnes funéraires.
Financé intégralement par la vente d’emplacements aux usagers, ce programme permet de pérenniser la préservation du patrimoine funéraire parisien, et de répondre au manque de place dans les cimetières de la capitale.

Une meilleure information des usagers
Le déploiement d’un nouveau logiciel d’information du public a été lancé cet automne dans les cimetières parisiens. À terme, cet outil informatique permettra la mise en place d’un guichet unique pour l’ensemble des cimetières parisiens. Les usagers pourront se rendre dans n’importe quel cimetière de la capitale et se renseigner sur l’emplacement de l’ensemble des sépultures du parc funéraire parisien.
Actuellement, les cimetières de Montmartre, des Batignolles, Saint Vincent et le cimetière parisien de Bagneux sont déjà concernés par cette innovation. Parallèlement, un programme de numérisation des registres de cimetières parisiens vient d’être lancé par la Ville. Une copie des registres les plus anciens, datant pour certains de 1786, sera adressée aux archives municipales et constituera à l’avenir un précieux outil de recherche pour les généalogistes. Continue reading »