déc 162012
 

Palmier chanvre (Trachycarpus fortunei) sur fond de ciel noir et bas, porte Dorée, Paris 12e (75)

Avec les enfilades de palmiers chanvres, on se croirait presque sous les Tropiques. Mais la météo de ce mois de décembre nous rappelle que nous sommes en Île-de-France et que l’automne finissant peut être particulièrement gris, sinistre, arrosé, venté, bref pénible !

Je me suis arrêté à la Porte Dorée après avoir fait un aller et retour dans le tramway, T3a et T3b, mais à ce moment là, non seulement la lumière du jour commençait sérieusement à décliner (il était un peu plus de 16h), mais le ciel se chargeait de plus en plus de lourds nuages noirs très bas. Ambiance d’avant orage, tempête, ouragan ou cyclone, les plus pessimistes y verront les prémices de la fin du monde annoncée pour le 21 décembre, plus sérieusement cela annonçait une bonne pluie qui est vite arrivée. Encore de la pluie ! Pour ma première grande sortie depuis mon opération, j’ai fini bien arrosé…

mai 272012
 

Palmier (Trachycarpus fortunei) dans le square Saint-Lambert, Paris 15e (75)

Non, je ne suis pas allé à Cannes traîner sur la Croisette. Mais j’ai profité du soleil et du grand ciel bleu qui nous ont tant manqué ces dernières semaines dans Paris. Un Paris côté jardin qui prend par endroit des côtés très exotiques…

Palmier (Trachycarpus fortunei) dans le square Saint-Lambert, Paris 15e (75)

Les palmiers chanvres (Trachycarpus fortunei) sont nombreux dans la capitale où ils ont été acclimaté depuis fort longtemps et où ils ont très bien résisté aux rigueurs hivernales au fil des années. Et il n’y a pas mieux que les palmiers pour symboliser les Tropiques, les voyages lointains, l’exotisme…

Palmier (Trachycarpus fortunei) dans le square Saint-Lambert, Paris 15e (75)

J’étais parti pour la Bretagne, je suis arrivé sous les Tropiques… sans quitter Paris !

oct 222011
 

Palmier dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Vision ô combien exotique et pourtant prise en plein coeur de Paris, dans le jardin des Tuileries. Peut-être un peu moins à la mode que l’olivier, les palmiers sont désormais nombreux dans la capitale, mais tous ne sont pas aussi beau que ceux-ci.

Palmier dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Sur fond de ciel bleu et avec le soleil, le dépaysement est assuré.

Continue reading »

fév 072010
 

Après les vagues de froid successives qui ont duré plus que d’habitude cet hiver, le redoux de ces derniers jours accompagné d’averses fréquentes donne un nouvel élan à la végétation. Mais il faut rester méfiant car les gelées peuvent encore sévir pendant quelques semaines.

Protection hivernale des plantes exotiques

Palmier (Trachycarpus fortunei) avec le stipe protégé contre le froid, Jardin d'acclimatation (Paris 16ème), photo Alain Delavie

Il est possible de dégager les plantes frileuses de leurs protections hivernales dans la journée. Mais il faut penser à les emmitoufler pour la nuit, surtout si le ciel s’est bien dégagé en fin d’après-midi. Ce petit manège un peu pénible va durer au moins jusqu’à la fin mars, sauf redoux bien installé.

Nouvelles pousses de mon coeur-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') sur mon balcon, février 2010, photo Alain Delavie

Par contre inutile de protéger les jeunes pousses des plantes vivaces ou des bulbes à floraison printanière qui pointent un peu partout. Elles résistent assez bien au froid, tout du moins tant que les jeunes feuilles tendres des premières ne sont pas bien développées.

Si le temps relativement doux vous donne des envies soudaines de jardinage et que la pluie ne vous arrête pas, patientez quand même encore quelques jours pour faire des plantations. Le sol est très froid en profondeur, voire encore gelé dans certains endroits. Mais cela ne vous empêche pas de faire un grand nettoyage d’avant printemps ! Rameaux secs, feuilles et branches mortes, on coupe tout, sans oublier les quelques mauvaises herbes qui ont déjà bien repris de la vigueur…

juil 262008
 

Lundi dernier je vous parlais de la nouvelle édition de Paris plages et de ses 33 palmiers. En vous demandant quelle espèce avait été choisie pour décorer la plage le long de la Seine ?Personne n’a répondu (snif !!!) et pourtant, c’est une des espèces de palmier les plus répandues dans les jardins en France, les plus rustiques et robustes, qui a même déjà été plantée dans quelques rues parisiennes, notamment la rue Curial, dans le 19ème arrondissement. Tout simplement le palmier chanvre ou palmier de Chine (Trachycarpus fortunei). Pour ceux qui aiment les palmiers, il y en avait aujourd’hui à vendre sur le marché aux fleurs de l’Île-de-la-Cité (Paris 1er), de très beaux sujets. Ceux qui ne sont pas pressés peuvent toujours tenter le semis, avec un choix de graines et d’espèces extraordinaires chez Rarepalmseeds, le n° 1 des graines de palmiers.
Petit jeu de l’été : cherchez le palmier près de chez vous et envoyez-moi une photo avec la rue et l’arrondissement. Pour avoir une petite idée du Paris exotique…