nov 252010
 

Le froid s’installe en ce milieu de semaine sur l’Ile-de-France. Les températures vont baisser pour la fin de semaine. L’air très froid présent sur la Scandinavie sera de plus en plus présent au fil des jours. Aujourd’hui jeudi et demain vendredi, il ne devrait pas faire plus de 2 à 3°C au maximum. Des valeurs très inférieures aux normales de saison. La nuit, le gel sera plus intense et comme le vent de nord continuera de souffler assez fort, le froid sera rendu très vif et désagréable. Ce week-end, le dégel deviendra difficile en Ile-de-France.

Avec la descente d’une dépression du Benelux vers le centre de la France, les premières chutes de neige significatives de la saison sont attendues sur le bassin parisien à partir d’aujourd’hui. Il s’agira dans un premier temps de pluies évoluant vers des chutes de neige en milieu de matinée. Elles ne tiendront toutefois pas au sol en raison de températures positives.

Vendredi, le temps se refroidira encore et l’on attend quelques faibles averses de neige dans la capitale. La tenue au sol restera difficile en raison des éclaircies. Le dernier épisode de neige précoce en Ile-de-France date de novembre 2008.

Ensuite, le week-end restera froid et perturbé, mais une incertitude persiste sur la présence de chutes de neige sur la capitale. La situation reste à confirmer. Le risque neigeux sera plus marqué à partir de dimanche. (Source : La Chaine Météo)

Les prévisions en direct sur les sites :
Météo-Paris
La Chaine Météo
Météo-France

Le saviez-vous ?
Du 26 au 31 octobre 1869, il a neigé tous les jours, avec, en fin d’épisode, une couche de neige de quelques centimètres.
En 1966, c’est le 3 novembre qu’un tapis blanc précoce recouvre la France, de la région parisienne au Poitou.
Pour la quantité de neige, Paris a connu pire ! En décembre 1879, le mois le plus froid jamais observé à égalité avec décembre 1788, les rues étaient encombrées d’une épaisseur de 30 à 40 cm. Cette neige était jetée sur la Seine gelée et s’accumulait pour former d’énormes blocs de glace. Ce qui aboutit à la fameuse et terrible débâcle début janvier, peinte par Monet. (Source Météo-France)

Allez, on sort ses protections hivernales, on vide les soucoupes remplies d’eau, on camoufle les pots et les jardinières après les avoir isolés du sol avec une plaque de polystyrène, on enveloppe les rameaux des frileuses de plusieurs couches de voile d’hivernage, on rapproche les plantes les moins rustiques des murs de l’appartement ou de la maison. Cette fois-ci l’hiver arrive !

déc 282008
 

Le thermomètre a fait une belle chute et les températures sont glaciales, surtout dans les endroits exposés au vent de Nord/Nord-Est qui vous transit en quelques minutes. Les oiseaux sont en quête de nourriture, c’est le moment d’installer quelques mangeoires.Depuis une semaine, la boule que j’avais accrochée devant l’une de mes fenêtres sur la rambarde du balcon, est de plus en plus souvent visitée. Elle est même presque dévorée aujourd’hui dimanche, j’ai été obligé de m’en procurer d’autres pour nourrir les passereaux qui viennent nombreux sur mon balcon.
Mésange à tête bleue et moineaux sont les plus assidus. De bien sympathiques visiteurs ! Une femelle merle est passée, mais la disposition de la boule de graisse et de graines ne devait pas lui convenir et elle m’a vite repéré derrière la fenêtre alors que j’attendais pour faire quelques photos.
Une seule boule pour de nombreux affamés, cela a provoqué quelques chamailleries entre les moineaux qui se sont souvent volés dans les plumes.Attention :
– il ne faut pas jeter des miettes de pain ou de brioche. Ces deux aliments sont totalement déconseillés et même dangereux pour la plupart des oiseaux rencontrés en ville.
– quand vous installez une mangeoire remplie de graines, évitez de la suspendre au-dessus d’un massif car il y a toujours des graines qui tombent et au printemps prochain, vous allez voir apparaître un grand nombre d’herbes non désirées parmi celles que vous aviez plantées.