nov 272012
 

Yucca sur l'esplanade de la Défense, Puteaux (92)

Décidément, les yuccas fleurissent un peu partout dans Paris et en proche région parisienne comme ici à la Défense (Hauts-de-Seine). Floraison d’automne, toute aussi spectaculaire que tardive.

Yucca sur l'esplanade de la Défense, Puteaux (92)

Yucca sur l'esplanade de la Défense, Puteaux (92)

Le graphisme fort du feuillage et des fleurs s’accordent bien avec l’architecture contemporaine impressionnante de la Défense. Le yucca dresse ses grandes hampes de fleurs en clochettes blanches, très haut au-dessus de la rosette de feuilles acérées. Mais il paraît bien petit au pied des immenses tours.

nov 232012
 

Yucca aux feuilles bleutées dans le square Boucicaut, Paris 7e (75)

Ce très bel exemplaire de Yucca au feuillage fin et bleuté est installé dans le square Boucicaut (Paris 7e) en compagnie de nombreuses autres plantes exotiques qui donnent un caractère unique à ce jardin public parisien.

Yucca aux feuilles bleutées dans le square Boucicaut, Paris 7e (75)

Le feuillage forme une boule rayonnante parfaitement régulière. Un magnifique hérisson végétal !

nov 042012
 

Hampe florale d'un yucca dans le cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)

Ce yucca parisien a un léger dérèglement dans son horloge florale, heureusement que l’automne dans la capitale n’a pas encore été trop rude sinon sa belle floraison en épi dressé serait dans un triste état. Du muguet géant à la Toussaint, y’a vraiment plus de saisons !

Les boutons floraux ont les pointes toutes rosies, comme des nez transis par le froid…

jan 122012
 

Yucca panaché fleuri dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)

Non, vous ne rêvez pas, j’ai bien pris ces photos dans Paris il y a quelques jours, en janvier et en plein hiver. Un exemple supplémentaire de la présence de plus en plus importante des plantes exotiques dans Paris et la confirmation de la douceur extrême de l’automne et de l’hiver que nous vivons en ce moment.

Yucca panaché fleuri dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)

Je ne suis pas un fan des yuccas que je trouve bien trop piquants et dangereux, surtout sur un balcon ou une terrasse, mais je leur trouve une certaine élégance, un look résolument graphique et leur floraison est assez exceptionnelle, comme si un immense muguet se mettait à pousser. Terriblement exotique !

Yucca panaché fleuri dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)

Cet hiver, les roses de Noël ont une sacrée concurrence !

mar 062011
 

Après le ficus, plante du mois de février, l’Office Hollandais des Fleurs fait la promotion du yucca, élu plante du mois de mars. Une excellente plante d’intérieur au look très graphique, réservée aux intérieurs très lumineux, voire ensoleillés.

Plante d'intérieur : Yucca elephantipes

Yucca elephantipes, photo Office Hollandais des Fleurs

Les sujets à un ou plusieurs « troncs » (ce sont en fait des stipes) ont une silhouette très architecturale qui s’accorde bien avec un intérieur contemporain et un mobilier résolument design.

Ces plantes vertes succulentes originaires d’Amérique centrale forment des rosettes de feuilles vertes et effilées qui apparaissent sur les troncs qui ne grandissent pas, mais se bouturent facilement au chaud (22 à 24 °C) sous abri. Au moment de l’achat, il faut donc choisir une plante avec la hauteur souhaitée, car même si les rosettes sont appelées à se développer, les troncs eux ne pousseront plus et garderont toujours la même hauteur.

Robuste, le yucca redoute par dessus tout le manque de lumière et les excès d’arrosage qui font pourrir les racines et les troncs. Quand on s’aperçoit que la plante va mal (les feuilles se ramollissent et jaunissent, la rosette s’avachit), il est bien trop tard et il n’y a alors plus grand chose à faire, car depuis longtemps la pourriture a fait son effet au coeur du stipe. Pendant la belle saison, il faut arroser copieusement puis attendre que le substrat sèche complètement en surface avant un nouvel apport d’eau. En hiver, surtout si la plante est installée dans une pièce fraîche (15 °C), il faut encore plus espacer les arrosages.

Il est normal que les feuilles les plus vieilles, situées à la base des rosettes, finissent par jaunir et se dessécher. En poussant et en vieillissant, les rosettes forment peu à peu un petit tronc, qui se dégarnit avec l’age.